dimanche 23 avril 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Ali Ghazi, Directeur général de Red Sea Housing Algérie
"Notre usine sera délocalisée en Algérie" Abonnez-vous au flux RSS des articles

08 août 2015
10:06
0 commentaire "Nous offrons des solutions de logement rapides et abordables"

Red Sea Housing groupe industriel saoudien, considéré leader mondial dans la fabrication de constructions (bâtiments) modulaires et la fourniture d’une large gamme de loger des solutions  pour des demandes (applications) commerciales et résidentielles. Son directeur général, Ali Ghazi, affirme dans cet entretien, paru dans les colonnes de L’Eco ( N°116 / du 16 au 31 juillet 2015), que la filiale algérienne  souffre encore des lenteurs administratives. Selon lui,  Red Sea envisage de délocaliser son usine depuis la Lybie vers d’Algériesi la situation sécuritaire ne se stabilise pas dans ce pays. 

 

L’Eco : Pouvez-vous nous présenter Red Sea Housin services ?

Ali Ghazi :Red Sea est déjà installée en Algérie plus exactement à Hassi Messaoud. Nous offrons des solutions de logement rapides et abordables. Avec plus de 25 ans d'expérience dans le design (la conception), la planification, la fabrication et le travail de construction de site, les clients sont assurés de produits de qualité et le service sûr. Nous sommes présents à l’échelle mondiale et maintenant en Algérie. La filiale de Red Sea Housing Algérie se spécialise notamment dans la construction de bases de vie et la prestation de services dans les camps militaires et des camps de travail. Nos idées et solutions innovatrices de haute qualité et rentables sont prêtes à répondre aux besoins des clients en matière de logement et à satisfaire leurs exigences. Mais nous voulons bien élargir notre activité dans ce pays en installant toute une usine de fabrication. Nous attendons juste plus d'opportunités pour s'engager car il faut que le projet soit rentable.

Avez-vous déjà réalisé des projets en Algérie ?

Oui, certainement, on a décroché des projets en Algérie. Mais je voulais juste dire avant de répondre à la question que Red Sea travaille dans plusieurs coins de la planète notamment en : Afrique, Moyen-Orient, Afrique occidentale et Amérique du Sud. Nous avons réalisé, en effet, plusieurs projets en Algérie à savoir le complexe de Hassi Messaoud et autres projets de Sonatrach…,  mais cela est vraiment minime comme projets. Et ces derniers temps, nos marchés ont diminué, espérons que cela changera dans l'avenir.

N’avez-vous pas l’intention d’installer une usine en Algérie ?

Oui, nous avons cette idée et nous pensons le faire prochainement. Nous allons délocaliser notre usine de Lybie vers l’Algérie si la situation sécuritaire ne se stabilise pas dans ce pays. Notre usine en Lybie est  en arrêt depuis le début de la crise sécuritaire et la chute du régime d’El Kadhafi. Mais nous attendons de l'Algérie à ce qu'elle nous facilite les démarches administratives. A propos de l'emplacement de notre usine, nous avons une assiette foncière de 4 hectares à Hassi Messaoud, mais nous souhaitons bien nous installer à Alger, donc nous faisons appel à l'Etat pour nous accorder un terrain au niveau de la capitale. Mais tout cela ce n'est qu'une idée qu'on est en train de réaliser et de développer sur le terrain.

Quelle appréciation faites-vous du marché algérien ?

 En Algérie, il existe beaucoup d’opportunités mais il faut du courage et de persévérance pour résister. Ainsi, nous ferons tout notre possible pour atteindre nos objectifs et nous allons résister. Notre part sur le marché algérien, faut-il le savoir, est encore minime mais nous avons l’esprit d’être leader. La conjoncture actuelle de la baisse des prix du pétrole a fait que le marché a réellement diminué mais ceci à mon avis ne va pas durer dans le temps.   

Quel genre de problèmes avez-vous rencontrés en Algérie?

Oui, effectivement, nous avons rencontré plusieurs problèmes mais pour le moment on a pu résoudre beaucoup d'entre eux mais il reste toujours d'autres sans solutions qu’on essaie de résoudre. Il ne faut pas aussi oublier qu’on est en Algérie où les procédures et les démarches administratives sont toujours très lourdes et voire même très compliquées. Ainsi la seule solution qu’on a, c’est de patienter.

Plusieurs sociétés exerçant votre activité existent en Algérie, comment comptez-vous faire face à leur concurrence ?

Effectivement, il existe une concurrence féroce sur le marché algérien mais de notre point de vue, ils ne sont pas des concurrents qui peuvent atteindre notre niveau de travail et notre expérience de 25 ans dans le domaine. Notre société est ancienne dans son activité et essaie d’améliorer ses produits de plus en plus. D’ailleurs, on est arrivé à réaliser d’excellents produits de renom mondial et la majorité des entreprises à travers le monde choisissent nos produits et ce, pour leur qualité.

Que pensez-vous de l'exploration du gaz de schiste et de l'offshore en Algérie?

Sincèrement, c’est une opportunité pour nous. Plus il y a des projets d'exploration et d'exploitation, plus nous aurons plus de projets à réaliser. Cela devra être un avantage pour nous. Nos produits sont très fiables, d’ailleurs on est sollicité à travers le monde. Pour nos maisons fabriquées à base de conteneurs, leur durée de vie est très longue, et pour les préfabriquées, leur durée de vie est estimée à 20 ans.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
08juil. 2016

«Nous sommes engagés dans l’exportation des produits agricoles»

10mars 2013

Entretien avec Bensaci Mohamed Yacine, président de l’APC de Hassi Messaoud (FLN) Une ville à déplacer

19avril 2012

Mehdi Bendimerad, directeur général de SPS « Le préfabriqué n’est pas seulement une solution d’urgence »

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.