dimanche 20 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Mitsubishi examine le marché algérien Abonnez-vous au flux RSS des articles

12 juil. 2017
12:20
0 commentaire Siège de la CACI

Malgré la baisse des prévisions de développement de l’Algérie des grands groupes industriels internationaux ne cessent d’étudier les possibilités de s’implanter dans le pays. 

 

Ainsi, une délégation du Conglomérat japonais Mistubishi s’est rendue en Algérie et a rencontré les différents acteurs économiques du pays. Conduite par Koichi Ninomiya, haut responsable de Mitsubishi, zone Europe et MENA, la délégation a examiné avec les responsables de la CACI, à leur tête Abderrahmane Hadef, président de la Chambre de Commerce et d’industrie du Titteri, les différents domaines d’activités susceptibles de faire l’objet de partenariat, notamment dans le secteur de la pétrochimie, ressources en eau, technologies et autres. Les hôtes de la CACI ont posé des questions sur la présence des entreprises étrangères en Algérie et les secteurs dans lesquels elles activent.

Les opportunités de partenariat et de coopération entre le conglomérat industriel japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et la Chambre algérienne de Commerce et  d'industrie (Caci) ont été au centre d’une rencontre entre des responsables des deux côtés. Au niveau de la CACI, nous avons expliqué et présenté le marché algérien, souligne notre interlocuteur

Les discussions se poursuivent, selon notre interlocuteur. D'ailleurs une importante délégation dirigée par un haut responsable du conglomérat japonais est attendue en fin du mois en cours. Ces rencontres ont pour but la mise en place d'un partenariat solide entre le dudit groupe et les différentes entreprises algériennes. Les membres de la délégation ont affiché leur souhait de réaliser des partenariats avec des entreprises algériennes ou voir même s’implanter dans le pays et aller en suite vers le marché africain.

Créée en 1869, Mitsubishi s’est spécialisé au début dans le transport maritime exploitant des bateaux à vapeur. En suite elle a commencé à investir dans l'exploitation minière avec l'achat de la mine de cuivre de Yoshioka, de l'importante mine de charbon de Takashima. La compagnie, qui gère à elle seule la moitié du trafic maritime japonais, entre dans une phase de diversification qui aboutira à la création de diverses entités dont4 à savoir Mitsubishi Bank, Mitsubishi Corporation, Mitsubishi Heavy Industries, Mitsubishi Motors, Mitsubishi Atomic Industry, Mitsubishi Chemical, Mitsubishi Electric. 

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
17mars 2013

16ème salon international de l’automobile d’Alger Des exclusivités, des remises et des animations

18juil. 2013

Forum de Doha sur les énergies renouvelables Les PME spécialisées invitées à y participer

06mai 2013

Plus de 4 000 visiteurs par jour attendus 1ere édition du « Bejaia Auto Show » du 23 au 31 mai 2013

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.