jeudi 21 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

L’Algérie, un marché potentiel pour les Turcs Abonnez-vous au flux RSS des articles

26 avril 2017
14:53
0 commentaire L'usine de textile à Relizane, un parfait exemple de partenariat

L’austérité mise en place par le gouvernement suite à la chute des prix du pétrole depuis la fin de 2014, n’a pas empêché les opérateurs économiques étrangers de chercher des opportunités d’exportation vers notre pays. 

 

C’est en effet le souhait affiché aujourd’hui à Alger par des opérateurs économiques turcs lors d’une rencontre d’affaires algéro-turques organisée par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) en partenariat avec l’ambassade de Turquie en Algérie.

Prenant la parole lors de cet événement, le vice-président de la CACI, Riadh Amor a appelé à approfondir les relations et les échanges entre les deux pays dans les différents secteurs. Il a rappelé ainsi, les opérateurs économiques turcs que l'Algérie a mis en place une stratégie de diversification de son économie. «L'Algérie accorde beaucoup de facilitations aux investisseurs à savoir le foncier, la mise en place d'un code des investissements...», a souligné M. Amor, qui a estimé que l'objectif de toute entreprise est d'exporter, mais les opérateurs économiques algériens doivent bien négocier et préparer le terrain aux investisseurs étrangers pour réaliser des investissements.

Le président de l'ANESIAD, Nizayi Dilek a indiqué que l'objectif de cette visite est de promouvoir les exportations de son pays vers l'Algérie. Il est également question, souligne M. Nizayi, d'approfondir les relations entre les opérateurs économiques des deux pays, et essayer de réaliser des investissements en Algérie. «Nous espérons avoir des possibilités d'investir prochainement en Algérie dans plusieurs secteurs», a-t-il indiqué. Ce genre de rencontre permettra de tisser des relations et d'approfondir les échanges entre les deux côtés selon les mêmes intervenants. 

Le Conseiller économique de l'ambassade turque en Algérie, Bahadir Erkan a indiqué que le volume des échanges entre l'Algérie la Turquie a atteint les 3 milliards de dollars, tandis que les investissements turcs directs en Algérie avoisinent le 1 milliards de dollars. Selon, notre interlocuteur, il existe 3 genres d'entreprises turques en Algérie, à savoir celles versées dans la construction, import/export et aussi celle installées en Algérie. Environs 250 entreprises turques activant en Algérie. 

N.I

Sur le même sujet
30mai 2013

Un forum d'affaires algéro-turc à Alger en marge de la visite du Premier ministre turc

05avril 2014

Adnan Keçeci, Ambassadeur de la Turquie en Algérie «Nous sommes prêts à partager notre savoir»

23févr. 2015

2ème édition du salon du meuble turc d’Alger Une opportunité pour les professionnels

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.