mercredi 17 octobre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

De nouveaux projets d’investissement validés à Bouira Abonnez-vous au flux RSS des articles

14 avril 2016
15:58
0 commentaire 800 hectares dédié à la promotion de l’activité industrielle à Bouira

Après plusieurs années de blocages, la wilaya de Bouira vient de bénéficier d’importants projets d’investissement. C’est le cas du projet de création d’une nouvelle zone industrielle dans la commune de Dirah, au sud de la wilaya, qui vient d’être validé par le Conseil national de l’investissement (CNI).

 

D’une superficie de 800 hectares, ce nouvel espace dédié à la promotion de l’activité industrielle dans cette wilaya du centre du pays qui connait un dynamisme économique relatif ces dernières années, a été accueilli avec satisfaction par les porteurs de projets et investisseurs locaux.

En annonçant la validation de ce projet par le CNI, le wali de Bouira estime que « la décision des hautes autorités du pays est à inscrire en droite ligne avec la volonté du gouvernement à promouvoir l’économie hors hydrocarbures mais aussi à faciliter l’accès au foncier industriel au profit des PME/PMI », avant de rappeler que l’objectif de l’administration de wilaya à travers ce projet d’une nouvelle zone industrielle est « la création davantage de richesses et d’emplois au niveau local. »

Outre les atouts dont jouit l’assiette du terrain elle-même, la région de localisation de la nouvelle zone industrielle de Dirah est caractérisée par une attractivité notable du fait de son ouverture sur de principales voies de communication, notamment dans la perspective d’ouverture de la 4ème rocade qui reliera à moyen terme les villes de Khemis Meliana, dans la wilaya de Aïn Defla, à Bordj Bou Arreridj vers l’est du pays. Ce nouveau tronçon routier passera par la commune de Dirah, dans la wilaya de Bouira, en effet.

Cependant, les autorités locales s’attèlent également à lancer le projet d’aménagement et de viabilisation de la zone industrielle de Sidi Khaled dans la région de Oued El Berdi. Cette dernière, bien que sa création remonte à plusieurs années mais, néanmoins, sa dégradation constitue un sérieux handicap pour les opérateurs économiques locaux.

Compte tenu des contraintes liées au foncier industriel, de dizaines de dossiers d’investissement accusent d’importants retards au niveau de la direction de l’industrie et des mines de la wilaya de Bouira. Cette zone industrielle de Sidi Khaled, d’une superficie de 225 hectares, connait une forte concentration d’entreprises locales et est quasiment saturée, malgré l’extension de 190 ha supplémentaires dont elle a bénéficiés précédemment.

Par ailleurs, le gouvernement vient de valider un projet d’une nouvelle ligne ferroviaire électrifiée qui reliera la ville de Thénia (Boumerdes) à la wilaya de Bordj Bou Arreridj en passant par Bouira, sur une distance de près de 160 kilomètres.

Mourad Allal

Sur le même sujet
25déc. 2012

Constantine 473 demandes d’investissements validés par le Calpiref

19avril 2015

Attribution du foncier industriel à Tizi Ouzou Les chefs d’entreprise chargent le Calpiref

20mai 2014

Réalisation du futur parc industriel à Bordj Bou Arreridj L’Aniref lance un appel d'offres

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.