jeudi 14 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

De la viande surgelée made in Algérie à compter de 2018 Abonnez-vous au flux RSS des articles

27 nov. 2017
13:58
0 commentaire Un espace "Paradis du sur-congelé" sera ouvert à partir de janvier prochain

Elle sera opérationnelle en avril de l’année prochaine. Il s’agit d’une usine, la première du genre, spécialisée dans la découpe et le conditionnement de viandes bovines. Elle est située à corso dans la wilaya de Boumerdès.

 

L’annonce a été faire par le gérant de l’entreprise INALCA-Algérie qui est spécialisée dans l’importation de viandes bovines congelées et surgelées. Une entreprise créée en 2002, en partenariat algéro-italien et dirigée jusqu’à il y a quelques mois par l’ancien PDG de l’Office régional de l’aviculture centre (OREVIC) et ex-directeur de l’ONAB.

Selon l’actuel gérant, l’Italien Gianluca Cuarischi, l’usine renferme de grandes salles destinées à la découpe et au conditionnement des viandes bovines « conformément aux critères sanitaires internationaux en vigueur. L’investissement a nécessité la libération de plus de 3,5 millions de dollars. L’usine est en cours d’équipement « avec des moyens à la pointe de la technologie en vigueur à l’échelle mondiale », a déclaré le gérant à l’APS. Dans un premier temps, il sera traité quotidiennement 20 tonnes de viandes avant de passer de manière progressive à 60 tonnes. Le traitement et la découpe des viandes nécessitent une professionnalisation et un savoir-faire. C’est la raison pour laquelle une formation du personnel détaché a été entamée au niveau d’un centre à Bordj Menail. Cette usine vient compenser l’insuffisance du produit sur le marché national et vise à accompagner les éleveurs algériens de sorte à ce que la viande aille du producteur au consommateur sans intermédiaire, puisque INALCA se charge elle-même de la distribution. Toutefois, cette usine n’est pas le seul projet de l’entreprise. Il est question d’étendre ses activités en exploitant  en partenariat avec l’Algérienne des viandes rouges (Alviar) de l’abattoir d’Aïn Mlila au deuxième semestre 2018 cela en plus de la conserverie de viande de Blida.

« La réouverture de ces deux unités, interviendra dès parachèvement d’une opération de formation, qui sera initiée au profit de près de 200 jeunes dans le domaine, parallèlement à la restructuration, aménagement et équipement des structures. Le gérant a annoncé en outre, la mise en service à partir de janvier prochain du « Paradis du sur-congelé » un espace commercial destiné aux produits surgelés et congelés (viandes, poissons, légumes et fruits) locaux et d’importation, dont l’aménagement est en cours au niveau du siège principal de l’entreprise.

 

                 

F.A

Sur le même sujet
21sept. 2013

Mohamed Nadjib Djeghab, directeur technico-commercial à Alviar «Le marché de la viande rouge a besoin d’être redressé»

15juin 2014

Disponibilité de la viande durant le mois de Ramadhan La SGP Proda rassure le consommateur

15mai 2014

En prévision du mois de Ramadhan L’Algérie va importer 30 000 tonnes de viandes congelées

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.