lundi 24 juillet 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Cnac et Ansej : Les dettes ne seront pas épongées Abonnez-vous au flux RSS des articles

08 juil. 2017
20:02
0 commentaire Des start up seront créées pour aider les jeunes entrepreneurs

Le ministre du Travail de l'emploi et de la sécurité sociale  Mourad Zemali, à présidé aujourd’hui les travaux de la « Rencontre nationale des directeurs d’agences de wilaya de la CNAC et des antennes de wilaya de l’ANSEJ ».

 

Ainsi, le ministre a tenu à annoncer la mise en place d'«un annuaire des Start-up algériennes » et ce, avant la fin de l'année en cours. Dans ce volet, il a indiqué que son secteur va signer des conventions avec le ministère de l'Industrie et des Mines visant le développement des Start-up. L’un des points communs concerne le fond d'amorçage des Start-up, qui selon M. Zemali consiste à créer  des passerelles avec le secteur de l'Industrie pour le développement de ce genre de PME qui veillent au développement non seulement des secteurs technologiques mais également de tous les secteurs. La création d'un fonds d'amorçage des start-up innovantes, à travers le financement des frais préalables devant permettre la conception du produit prototype.

Il est question de donner “un nouveau souffle” à la politique de développement des PME. Dans l'objectif de développer ce genre de PME, il sera question d'organiser un salon international de Start-up algérienne et ce en collaboration avec la fédération nationale des jeunes entrepreneurs.

Le ministre a souligné la nécessité de prendre en charge les start-up car estime-t-il, elles créent de la richesse et de l’emploi non seulement dans le secteur des TIC mais aussi dans tous les autres secteurs.

Par ailleurs, M. Zemali a été très clair pour ce qui concerne la suppression des dettes des bénéficiaires de l'Ansej ou Cnac. "Il n'y a aucune suppression de dettes des jeunes entrepreneurs bénéficiaires des prêts dans le cadre de l'Ansej ou Cnac", a annoncé le ministre qui rappelle les différentes mesures prises par l'Etat pour l'accompagnement et l'orientation des PME. Sur ce point M. Zemali a rappelé les décisions prises par son département pour veiller à la continuité des PME et ce à travers plusieurs mesures que ce soit le rééchelonnement des dettes des PME, la suppression des pénalités de retard pour les entreprises créées avant mars 2011.

L’intervenant a également rappelé que son département a mis en place une stratégie spéciale pour l'accompagnement des PME en difficultés allant jusqu'à leur trouver des débouchés pour leurs produits ou même trouver des marchés.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
08août 2016

Projet de loi sur les PME: de nouvelles dispositions prévues

14sept. 2016

Une loi pour booster les PME

10mars 2015

Industrie numérique en Algérie Seuls 5 600 sites avec un nom de domaine en «.dz»

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.