dimanche 20 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Intégration économique
2500 entreprises chinoises en Afrique Abonnez-vous au flux RSS des articles

11 mars 2015
17:27
0 commentaire Le volume des échanges s’élève à 221,8 milliards de dollars en 2014

«L'intégration économique en Afrique» est le thème développé ce mercredi lors d'un colloque à Alger initié par la Confédération des cadres de la finance et de la comptabilité (CCFC).

 

A ce propos, l'Ambassadeur de Chine, Yang Guangyu, et du Mexique, Juan José Gonzalez Mijares, ainsi que le représentant de l'Union européenne ont été invités à s'exprimer sur cette thématique, pas moins complexe, pour décliner leurs visions devant des diplomates africains invités à l’occasion.

L’Ambassadeur de Chine, Yang Guangyu, dans son intervention a mis en exergue les relations de plus en plus consolidées qu'entretient la Chine avec l'Afrique. «La relation entre la Chine est l'Afrique a été plus politique qu'économique. C'est en l'an 2000 que la coopération économique et commerciale a pris son envol, à la faveur de la création du Forum Chine-Afrique». Chiffres à l’appui, il illustra la situation par l'année 2000 comme référence durant laquelle le volume des échanges était de 10 milliards dollars. Un volume depuis, multiplié par 10 en 2008 pour atteindre 100 milliards de dollars. L'année suivante, la Chine est devenue le premier partenaire commercial du continent noir. En 2013, le commerce sino-africain a franchi la barre de 200 milliards de dollars pour atteindre précisément le volume de 201,2 milliards de dollars. Ce chiffre a encore augmenté pour atteindre 221,8 milliards de dollars en 2014, soit une croissance de 14%  a expliqué Yang Guangyu.

En somme, de 2009 à 2014, les investissements annuels chinois en Afrique ont connu une en moyenne une croissance de 20%.  Ces résultats ne sont pas fortuits, la Chine, souligne Son Excellence l’ambassadeur de Chine est présente sur le continent à travers plus de 2500 entreprises à cela, s’ajoute une autre présence chinoise à travers les programmes d’aide au développement traduits par la réalisation en Afrique « de 1046 projets dont 2 223 km de chemin de fer, 3530 km de routes, 132 écoles et lycées ainsi que 68 hôpitaux». A contrario, les investissements africains en Chine restent minimes, totalisant à peine 15 milliards dollars.

De son côté, l’ambassadeur du Mexique, Juan José Gonzalez Mijares a axé son allocution essentiellement sur l'intégration économique dans la zone d'Amérique du Nord, constituée par le Mexique, le Canada et les Etats-Unis.

Juan Jose Gonzalez soutiendra à ce propos que les accords signés par ces 3 pays portant notamment le démantèlement des barrières douanières, la libre circulation des marchandises et des capitaux, ont boosté le flux des échanges économiques et commerciaux qui sont passés de « 200 milliards de dollars en 1993, à 1100 milliards de dollars en 2013», a indiqué l'Ambassadeur qui a n’a pas manqué par ailleurs de souligner l'engagement de son pays dans plusieurs ensembles économiques pour développer les partenariats et l'intégration économique régionale, en citant au passage l’exemple de l'Amérique centrale et l'Alliance pacifique composée de 35 pays d'Amérique du sud.

Mahmoud Chaal

Sur le même sujet
01sept. 2014

La Chine "pleinement satisfaite" de son partenariat avec l'Algérie

31janv. 2015

Yang Guangyu, Ambassadeur de la République Populaire de Chine en Algérie «Nous avons une relation privilégiée avec l’Algérie»

10déc. 2013

Le Mexique veut renforcer ses relations économiques avec l'Algérie

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.