vendredi 18 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Un salon international pour la valorisation des déchets Abonnez-vous au flux RSS des articles

07 août 2017
15:21
0 commentaire 10 entreprises activent dans la récupération de pneus

La récupération des déchets ne constitue pas seulement une préoccupation environnementale. C’est devenu une activité économique. 

 

Et elle peut générer 38 milliards de dinars par an. D’ailleurs, un salon international lui a été dédié et dont la deuxième édition aura lieu du 9 au 12 octobre prochain à la Safex. Revade, c’est le nom qu’il porte en abréviation de récupération et valorisation des déchets est organisé conjointement par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie, l’Agence nationale des déchets et la Safex. Il est dédié à la collecte, au tri, au transport, au traitement, à la valorisation et au recyclage des déchets.

Le ministère du Commerce qui annonce la tenue de cette manifestation estime que, outre la valeur financière qu’elle génère, «L’activité de récupération et de valorisation des déchets peut créer par de nombreux postes d’emploi direct et indirect (7.600 emplois peuvent être créés dans la filière PET qui génère près de 350.000 tonnes/ an).»

S’appuyant sur de récentes statistiques, le département de M. Saci indique qu’il existe un marché de près de 300.000 tonnes/an de déchets spéciaux (pneus, huiles usagées, batteries et déchets 3E) dont seulement 150.000 tonnes sont valorisées et exploitées et relève que près de 16 entreprises activent dans la collecte et l’exportation des huiles usagées. Comme il existe, selon le même document, environ 10 entreprises privées activent dans la récupération et la valorisation des pneus usagés et réalisent principalement des tapis de routes et du granulat, dont le marché reste très prometteur.

Abordant le partenariat dans le domaine, le ministère du commerce fait savoir que «plusieurs entreprises américaines, françaises et sud-africaines ont manifesté leur grand intérêt pour réaliser des pôles industriels dans le recyclage du matériel informatique.» Cela montre, ajoute-t-il que le secteur de la valorisation des déchets reste peu développé en Algérie. 

F. Ababsa

Sur le même sujet
01oct. 2014

Recyclage des déchets L’Algérie compte atteindre 40% d’ici 2016

24avril 2017

La bourse des déchets industriels de l’AND attire des adhésions

27août 2013

Déchets non recyclés Un manque à gagner de 300 millions d’euros

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.