vendredi 17 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Un cahier de charges pour la filière électronique Abonnez-vous au flux RSS des articles

27 oct. 2017
21:10
0 commentaire M. Youcef Yousfi, ministre de l'Industrie et des Mines

Alors que le cahier de charges relatif au montage de véhicules sera dévoilé incessamment, une réflexion est engagée pour en élaborer un autre dédiée à la filière électronique.

 

Le cahier de charges pour les véhicules a été préparé en concertation avec l’ensemble des acteurs de la filière, selon le ministre de l’Industrie qui était auditionné par la commission des finances de l’APN dans le cadre du PLF 2018. Le document prévoit un taux d'intégration national des projets actuels de montage de véhicules à plus de 40% au cours des quelques années à venir. Ce d’autant, a précisé Youcef Yousfi que l’usine de plastique de Skikda sera bientôt opérationnelle, sachant que le plastique représente 18 à 20% du coût de la production. «Le cahier de charges a été élaboré exclusivement pour les marques automobiles mondiales activant en Algérie», ajoutant que son département avait reçu «près de 36 demandes de réalisation d'usines de montage de véhicules.»

Concernant le foncier industriel, le ministre a indiqué qu’il y avait une forte demande, d’où la décision du gouvernement de créer 50 zones industrielles, dont l’aménagement sera confié aux walis pour une  enveloppe de plus de 500 milliards de dinars. A charge pour les opérateurs d’en assurer la gestion et à la maintenance et d’en assumer tous les coûts. A propos du foncier non exploité M. Yousfi a précisé que le PLF 2018 prévoit une disposition «qui augmente l'amende imposée aux opérateurs qui n'exploitent pas le foncier industriel pendant plus de 3 ans de 3 à 5 % de sa valeur commerciale.» Un taux de 60% des recettes de cette taxe est réparti au profit des communes où se situe le foncier. Les 40 % restants  sont destinés au financement du Fonds national de mise à niveau des PME, d'appui à l'investissement et de promotion de la compétitivité industrielle.

Faouzia Ababsa

Sur le même sujet
01août 2017

Bedda: Vers la réduction du nombre des zones industrielles

11nov. 2015

Selon le directeur général des Domaines "Il n’y a pas de données fiables sur le foncier"

27juil. 2017

Le Gouvernement demande des explications à Sovac

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.