mercredi 28 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Après l’inauguration officielle de l’usine de fabrication de véhicules "Renault"
Sortie d’usine de la «Nouvelle Symbol» Abonnez-vous au flux RSS des articles

10 nov. 2014
09:41
1 commentaire La voiture made in Algeria débarque

La première voiture de marque "Nouvelle Symbol", vient de sortir des chaines de montage de l’usine de fabrication de véhicules "Renault", inaugurée ce matin par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

 

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence de deux ministres français, celui des affaires étrangères et du développement international, Laurent Fabius et de l’économie, de l’industrie et du numérique, Emmanuel Macron, ainsi que du P-DG du Groupe "Renault", Carlos Ghosn.

« Cette réalisation qui le fruit de l’association d’entreprises publiques avec le constructeur français constitue pour nous un exemple de partenariat gagnant-gagnant que nous ambitionnons d’étendre à travers le territoire national et dans différents domaines d’activité », a affirmé Abdelmalek Sellal à cette occasion. « Nous avons concrétisé ce projet dans les délais impartis », s’est réjoui le Premier ministre.

« Nous vous encourageons à renforcer vos investissements et à développer d’autres nouveaux modèles en Algérie », a-t-il dit à l’adresse de Laurent Fabius, Emmanuel Macron et des responsables du Groupe "Renault".

Abordant la prochaine réunion du comité intergouvernemental de haut niveau qui se tiendra à Paris, Sellal dira que celle-ci constitue une occasion supplémentaire pour renforcer les liens et la coopération entre nos deux pays dans le domaine politique, économique et culturel.

Le chef de la diplomatie française, quant à lui, a tenu à souligner que « les relations algéro-françaises sont au plus haut niveau. Ce projet de partenariat réalisé dans un délai ne dépassant pas deux ans reflète la bonne dynamique des relations entre nos deux pays ». « Je suis certain que ce partenariat aura un grand succès », a encore affirmé M. Fabius.

De son côté, Carlos Ghosn, Pdg du groupe Renault a affirmé que cette réalisation « n’est que le début d’une grande coopération » dans la mesure où le constructeur compte renforcer sa présence sur le marché algérien.

Pour rappel, la SNVI détient 34 % des actions de la RAP, composée également du Fond national de l’investissement avec 17 % et la société française Renault (49 %).

Implanté sur une superficie de 151 hectares à Oued Tlelat, le site a coûté, à ce jour, près de 50 millions d’euros et prévoit une augmentation des investissements jusqu'à 800 millions d’euros à moyen terme.

Nassima Benarab

Sur le même sujet
09nov. 2014

Visite de Laurent Fabius en Algérie Un partenariat avec Airbus Hélicoptères souhaité

22oct. 2014

La France et l’Algérie nourrissent des "ambitions élevées"

24oct. 2015

3ème session du Comité mixte économique algéro-français Conclusion de 8 accords de partenariat ce lundi à Paris

Commentaires

10 Nov 2014
ouarmohamed 16h24

comment allons nous faire pour se déplacer en voitures quand les infrastructures routières ne sont plus adaptées aux nb de vehicules qui circulent. bref les stratèges algériens mettent tjs la charrue avant les boeufs en plus.

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.