jeudi 23 mars 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

‘‘Saidalya- Constantine’’ s’ouvre à l’Afrique Abonnez-vous au flux RSS des articles

27 oct. 2016
18:00
0 commentaire Constantine, pôle d’excellence pour l’industrie pharmaceutique

La 1ère édition du Salon international de la Pharmacie, de la Parapharmacie, de la Santé et du Bien être a été ouverte ce matin à Constantine.

 

Un rendez-vous auquel ont pris part de nombreux professionnels algériens et étrangers notamment africains dans le but de faire du Networking en Algérie, pays où la consommation moyenne tous produits et services de la santé confondus connait une croissance de plus de 9% par an.

Ainsi, après ‘’Saidalya-Tunisie’’ et ‘’Saidalya-Côte d’Ivoire’’,  l’agence MAACOM  a choisi Constantine pour cette première édition puisque la ville des ponts constitue un pôle d’excellence pour l’industrie pharmaceutique.  Le chargé de communication de l’agence Nadir Delimi a souligné que « cet espace  d’échanges privilégié a été mis à la disposition de tous les professionnels de la santé  ». Outre la présence renforcée des entreprises pharmaceutiques et grands laboratoires nationaux et étrangers, d’autres participants notamment de la chambre d’industrie et de commerce de la Tunisie ont été présents sans oublier de nombreux invités venus des pays subsahariens.

Une forte  délégation de la Côte d’Ivoire est conduite par Mme Solange, experte en audit dans le domaine de la santé en relation avec des cliniques et des distributeurs de produits pharmaceutiques, M. Hamado KINDO homme d'affaires burkinabé et  directeur associé de l'ESTA (Ecole Supérieure des Techniques Avancée) et interlocuteur privilégié des hommes politiques et décideurs burkinabés. L’engouement était au comble à ce salon pour sa première journée  marquée par un programme riche en communications.

A  rappeler que l’objectif visé par un tel événement est de « booster les ventes des  produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques, signer des protocoles d’accords pour l’export, s’approvisionner en médicaments, en produits parapharmaceutiques ou en dispositifs médicaux ». Le marché africain et notamment ivoirien sont visés de prés d’ailleurs, le Dr ATCHE lAUD maire et pharmacien ivoirien a présenté une communication sur les dynamiques de la pharmacie africaine et les synergies entre le Nord et le Sud.

Par ailleurs, cette rencontre  dédiée au  médicament, sa distribution, les  soins sanitaires, le bien-être et  toute une série de services annexes a connu la participation de plusieurs nouvelles SARL algériennes  comme « 4A Santé », dont le manager gestionnaire pour la région Est M. Maghraoui Mohamed Houssem a indiqué que la participation de sa firme pour cette première édition  est considérée  comme un opportunité pour se rapprocher des professionnels du domaine et essayer de décrocher des contrats pour le marché africain qui s’avère preneur.

Le marché subsaharien est très important pour la production pharmaceutique algérienne, en plein essor, et qui doit profiter du facteur proximité pour ouvrir de nouveaux horizons d’exportations pour ces produits. Enfin,  durant trois jours, les participants  qui auront assuré la promotion de leurs produits,  devront signer des protocoles d’accords pour l’export, s’approvisionner en médicaments, en produits parapharmaceutiques ou en dispositifs médicaux. 

M.E.H

Sur le même sujet
07oct. 2016

Le marché de l’Afrique Sub-saharienne visé par SAIDALYA

03févr. 2015

Riadh Bezzarga, Directeur de la représentation commerciale tunisienne à Alger «Doubler le nombre de PME tunisiennes en Algérie»

27avril 2015

L'Algérie, invité d'honneur à la foire internationale d'Abidjan

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.