dimanche 30 avril 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Saidal veut tripler sa production en 2017 Abonnez-vous au flux RSS des articles

28 janv. 2017
18:47
0 commentaire Des accords ont été conclus avec 13 pays africains

Se positionner comme leader dans la production du générique, demeure l’objectif du groupe Saidal sur le marché des médicaments en Algérie. Pour y arriver plusieurs projets sont lancés en amont et en aval. 

 

Selon, le directeur général de cette société publique, M. Yacine Tounsi, le groupe compte augmenter au cours de l’année 2017 sa production grâce aux nouvelles unités qui sont en réalisations dans plusieurs sites dans le pays.

Dans un entretien accordé à l'APS, M. Tounsi, a indiqué que l'entrée en production de deux catégories de projets : des unités de fabrication de médicaments génériques et des unités spécialisées.

Ainsi dans les génériques, 3 unités devront être réceptionnées avant la fin du premier semestre 2017, à savoir celle de Cherchell pour les formes sèches avec une capacité annuelle de 25 millions unités-ventes (uv), celle de Zemirli (El Harrach) pour les formes sèches également (55 millions uv) et celle de Constantine pour les formes liquides (28 millions uv).

Quant aux unités spécialisées, il s'agit du projet de production d'insuline humaine à Constantine en partenariat avec le groupe Novonordisk pour l'ensemble de sa gamme d’insulines : «Le projet est dans un état d'avancement appréciable», relève le même responsable.

Concernant le projet de fabrication de médicaments anticancéreux (25 millions uv/an), qui est une société mixte avec l'entreprise koweitienne Northafrica holding company, M. Tounsi fait savoir qu'il est en cours d'étude et que les travaux devraient être lancés au cours du premier semestre 2017.

Renforcer la production des génériques

Pour consolider sa position de leader national dans le générique, Saidal investit aussi dans la réalisation d'un nouveau Centre de Recherche et Développement à la nouvelle Ville de Sidi Abdallah, comme elle projette de fabriquer des médicaments issus de la biotechnologie particulièrement des bio-similaires et des vaccins, "un axe stratégique majeur dans le développement du groupe", avance le même responsable.

En outre, le groupe a signé récemment un accord de partenariat avec la société jordanienne Acdima portant sur la réalisation d'études de bioéquivalence en Algérie.

Cet accord consiste en la création d'une joint-venture entre les deux parties, qui sera chargée des études de conformité des médicaments génériques avec les princeps (médicaments originaux), et ce, dans le nouveau Centre de bioéquivalence du groupe Saidal sis à Hussein Dey (Alger).

Une fois opérationnels, ces projets permettront à Saidal de passer d'une capacité de production actuelle de 130 millions uv/an à plus de 300 millions uv/an. Produisant plus de 200 médicaments répartis entre 20 classes thérapeutiques et sous diverses formes pharmaceutiques (sèche, pâteuse et liquide), ce groupe public détient actuellement une part de marché de 16% au niveau national, sachant que le pays compte plus de 80 entreprises pharmaceutiques.

Par ailleurs, le groupe prévoit une mise à niveau et le développement du groupe Saidal. Pour, cela une enveloppe financière étatique lui a été attribuée pour un montant global de 20 milliards de DA alloué en deux tranches (en 2009 et en 2015). A titre d’exemple, plusieurs sites sont en réhabilitation comme celui de Dar El Beida (production des formes sèches pâteuses et liquides), de Gué de Constantine (Alger) et de Médéa (production des antibiotiques).

Pour ce qui est des projets d'exportations, il affirme que des accords ont été conclus avec 13 pays africains avec lesquels Saidal a ficelé des contrats d'exportations via un distributeur des médicaments en Afrique.

K.L/ APS

Sur le même sujet
24janv. 2017

Médicament : la bioéquivalence disponible en Algérie

12nov. 2012

La consommation de médicaments a augmenté en 2012 Une hausse de 20%

25févr. 2015

Boumédiène Derkaoui, à l’Eco «Saïdal produira des princeps»

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.