lundi 24 avril 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Projet conjoint algéro-français de formation professionnelle Abonnez-vous au flux RSS des articles

26 nov. 2016
15:15
0 commentaire C'est ici que les stagiaires éliront domicile

Après le Forum des chefs d’entreprises (FCE), c’est autour de la CAP (Confédération algérienne du patronat) de s’impliquer dans la formation dans la perspective de mettre à niveau les ressources humaines et la main d’œuvre qualifiée qui fait tant défaut sur le marché de travail.

 

Aussi, une convention a été signée entre l’organisation patronale en question et le centre de formation AFPA Saint Herblain de Nantes qui prévoit, dans sa première phase, l’envoi de stagiaires de l’Institut national du froid d’Oued Aïssi dans la wilaya de Tizi-Ouzou dans l’établissement français pour des formations intensives dans les nouvelles techniques des industries frigorifiques et climatisation.

Faut-il noter que l’institut d’Oued Aïssi, hissé récemment au rang d’établissement supérieur, est très sollicité ces dernières années par les entreprises et unités de montage d’équipements de stockage sous froid et de climatisation en quête de main d’œuvre qualifiée.

Ainsi, dans le sillage du partenariat qui vient d’être conclu, la partie française procédera à son tour à l’envoi en Algérie de 12 stagiaires français accompagnés d’un formateur pour échanger les expériences professionnelles et les approches pédagogiques dès février prochain.

Par ailleurs, en plus du ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels, la Chambre de commerce et d’industrie de Nantes, l’organisation du patronat du côté français, et la Chambre de commerce et d’industrie du Djurdjura et la Confédération algérienne du patronat (Cap) sont parties prenante de ce partenariat.

L’institut du froid d’Oued Aïssi, INSFP, qui dispose de 400 places pédagogiques et assure la formation de techniciens supérieurs en maintenance des équipements de froid et de climatisation et le centre de formation AFPA de Nantes Saint Herblain ont été choisis par les initiateurs de ce partenariat pour le déroulement de cette expérience de formation conjointe algéro-française.

Après la confirmation de cette première opération, les deux parties, tant algérienne que française, ont exprimé le vœu d’étendre cette expérience à d’autres créneaux de formation dans les domaines de l’industrie, agriculture, tourisme et autres.

Mourad Allal

Sur le même sujet
08juil. 2014

Pas de recrutement sans formation dès 2015

27oct. 2015

Partenariat algéro-français ECT Alu Weld s’allie à Soliso Technologies

05févr. 2014

Formation professionnelle : accord pour la prise en charge d'apprentis par des entreprises industrielles

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.