mardi 19 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Mustapha Merzouk, PDG de Tonic Industrie
«Nous œuvrons à parfaire le processus de mise à niveau» Abonnez-vous au flux RSS des articles

22 mars 2015
09:58
0 commentaire «Nous avons réalisé une croissance de 3% durant en 2014»

Dans cette interview, parue dans les colonnes de L’Éco (N°107 / du 1er au 15 mars 2015),  le PDG de Tonic Industrie, entreprise qui semble réussir peu à peu sa mue en passant d’une entreprise privée à une entreprise publique, détaille les actions menées durant l’année 2014, dont les plus importantes ont été menées dans le but de mettre à niveau l’appareil de production du complexe. Mustapha Merzouk, aborde avec nous d’autres actions qui ont été entreprises sur le plan financier et de la ressource humaine. 

 

L’Eco : Tonic Industrie fait son chemin, depuis quelques années déjà, pour améliorer ses résultats et mettre à niveau son appareil de production à même de s’imposer sur le marché national de produits d’emballage. L’entreprise a-t-elle atteint les objectifs initialement fixés pour l’année qui vient de s’écouler ?

Mustapha Merzouk : Globalement, nous avons réalisé une croissance de 3% durant l’exercice écoulé, en deçà des prévisions initialement faites. L’année 2014, il faut le reconnaître, n’a pas été facile pour Tonic Industrie. L’entreprise était confrontée à certaines difficultés qui ont perturbé son fonctionnement sur certains plans. Nous nous affairons toujours à parfaire le processus de mise à niveau des installations de l’entreprise et de ses appareils de production. Il faut rappeler que certaines unités ont eu un coup de vieux et nécessitaient des travaux de rénovation et de réhabilitation afin qu’elles puissent assumer pleinement leur rôle d’accélération de la croissance. Nous travaillons d’arrache-pied pour pouvoir remettre les choses en place et doter le complexe de tous les équipements et unités auxiliaires nécessaires pour son bon fonctionnement. Beaucoup de choses ont été réalisées jusqu’ici grâce au soutien des pouvoirs publics et l’adhésion de tous les effectifs de l’entreprise à la démarche de mise à niveau.

Des choses ont été réalisées en 2014, comme vous venez de le dire, peut-on avoir quelques détails des actions qui ont abouti et des ambitions fixées pour le court et moyen termes ?

L’année 2015 verra, au cours de son premier semestre, la finalisation du processus de décentralisation annoncée au niveau des différentes unités de production. Nous y travaillons chaque jour dans le but de parachever cette nouvelle forme d’organisation. Nous travaillerons aussi à même de mener à bon port le programme de développement, dont la réalisation a atteint en 2014 une proportion de 70%. Nous avons transmis aux pouvoirs publics les détails du programme complémentaire de développement et nous attendons l’aval des autorités pour passer à une autre vitesse. D’autres avancées ont été enregistrées dans d’autres domaines.

En effet, sur le plan financier, à titre d’exemple, l’année 2014 a été marquée par la récupération des grands comptes et l’assainissement des comptes et des états financiers de l’entreprise. L’entreprise n’a pas, pour autant, négligé le facteur humain qui demeure un des axes sur lesquels repose son développement. Nous avons vu ces dernières années l’émergence de jeunes cadres, garants de l’avenir de l’entreprise. Nous avons engagé un programme de formation qui concernera plus de 1000 travailleurs, lequel programme interviendra progressivement afin de permettre l’évolution des compétences de l’entreprise. C’est dire que l’année 2014 n’a pas été pour autant une mauvaise année, bien au contraire, eu égard à toutes ces avancées enregistrées dans tous les domaines.

Sur le plan production, vous avez annoncé des programmes de mise à niveau pour certaines unités, où en est-on aujourd’hui et quels sont les résultats auxquels ont abouti ces programmes ?

Au niveau de l’appareil de production, des actions ont été également menées afin de parfaire le programme de mise à niveau des unités comme je vous l’ai expliqué. Des diagnostics et des plans ont été élaborés et concernent plusieurs unités, dont l’unité Ouate, Liner et Ondulé. Certains de ces programmes sont en cours de réalisation. Nous consentons tous les efforts nécessaires à même d’accélérer le mouvement d’amélioration et de redressement et recouvrer, par là même, les capacités de production de l’entreprise. C’est vous dire qu’un important travail a été fait dans le sens de rendre rentable cette entreprise, en lui redonnant d’abord son image de marque sur le plan commercial et, en amont, améliorer les indicateurs clés liés à la production et aux finances.  

Ali Ben Mohamed

Sur le même sujet
11janv. 2015

Entretien accordé à l’APS par le Ministre de l’Industrie et des Mines

06janv. 2015

Interview du Premier ministre, Abdelmalek Sellal à l'APS (Texte intégral)

02juin 2014

Plan d’action du gouvernement Le texte intégral de la présentation d’Abdelmalek Sellal

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.