jeudi 25 mai 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Médicament : la bioéquivalence disponible en Algérie Abonnez-vous au flux RSS des articles

24 janv. 2017
14:20
0 commentaire Un centre qui dispensera le pays d'une autre saignée de devises

La réalisation des testes cliniques nécessaires pour la conformité des médicaments génériques sera désormais possible en Algérie grâce à la convention de partenariat signé ce matin entre le laboratoire algérien Saidal et le centre de bioéquivalence des pays arabe ACDIMA.

 

Ce partenariat sous forme d’une joint-venture permettra au « laboratoire pharmaceutique Saidal ainsi qu’aux autres laboratoires nationaux d’effectuer dans un centre de bioéquivalence des essais cliniques sur les médicaments génériques qui seront produits localement», a indiqué le Pdg du groupe Saidal, Yacine Tounsi, en marge de la cérémonie de signature qui s’est déroulée au ministère de l’Industrie.

M. Tounsi a souligné que l’objectif de Saidal à travers ce partenariat «est d’arriver à effectuer des études cliniques en terme de bioéquivalence, ce qui n’était pas disponible avant en Algérie». Selon lui, ces essais seront «effectués selon la réglementation sanitaire algérienne» qui est en évolution permanente», a-t-il ajouté.  Pour le Pdg de Saidal, ce centre aidera les laboratoires nationaux  à effectuer leurs essais lors de production des médicaments génériques, puisque il sera plus facile pour eux de passer les tests au lieu de faire appel à des centres étrangers.

Le projet qui est réalisé avec un coût global de 3 millions d’euros, dont 60% de Saidal et 40% d’Acdima a été inauguré le mois dernier par le ministre de l’Industrie. Il a une capacité de réalisation de 10 études par an et comprend 24 lits. Selon, Tounsi, «le centre contient des équipements très sophistiqués pour les études et son extension sera effectuée selon le besoin».

Pour sa part, Mohamed Khalil, Pdg d’ACDIMA s’est félicité de ce partenariat en indiquant que ce centre permettra d’effectuer des «essais de bioéquivalence non seulement pour des laboratoires pharmaceutiques algériens mais aussi régionaux». Selon, Khalil, ACDIMA est un centre de bioéquivalence «reconnu de par le monde ou plusieurs groupes pharmaceutiques effectuent leurs essais». En effet, ce centre dont le siège est à Oman en Jordanie est le fruit d’un partenariat entre 16 pays arabes, dont l’Algérie représentée par Saidal.  

Ainsi, ce centre est une réelle avancée pour la production des médicaments génériques en Algérie au moment où les autorités font l’effort de réduire la facture des importations. 

Khelifa Litamine

Sur le même sujet
28janv. 2017

Saidal veut tripler sa production en 2017

12nov. 2012

La consommation de médicaments a augmenté en 2012 Une hausse de 20%

18avril 2012

Yahia Naili, directeur marketing et information médicale du groupe Saidal «Le groupe atteindra 50% en volume du marché national en 2014»

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.