jeudi 25 mai 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Les travailleurs de la SNVI lancent un ultimatum Abonnez-vous au flux RSS des articles

08 nov. 2016
13:38
0 commentaire Les retraites, une autre bombe à retardement

Les travailleurs de la société nationale de véhicules industriels (SNVI) ont mis fin à leur mouvement de grève qui s’est étalé sur huit jours. Toutefois, les protestataires ne comptent pas baisser les bras et menacent de revenir à la charge à la fin du mois si leurs revendications ne sont pas prises en considération.

 

Selon Mokdad Messaoudi, syndicaliste et secrétaire général de l'Union locale de la zone industrielle de Rouiba (UGTA), « les travailleurs ont décidé de reprendre leurs postes a partir d’hier ». Contacté par téléphone, Messaoudi a précisé que les grévistes « ont lancé un ultimatum qui prend fin le 30 de ce mois de novembre » à l’administration afin quelle revoie la gestion de l’entreprise et augmente la capacité de production. 

Par ailleurs, ce qui a fait monter la colère des travailleurs d’un cran, c’est la convocation par la justice de deux syndicalistes, suite au dépôt de plainte contre eux par l’administration de la SNVI. Un élément qui a fortement renforcé la mobilisation des grévistes qui prévoient d’aller jusqu’au  bout de leurs revendications.   

Les travailleurs de la SNVI située dans la zone industrielle de Rouiba, ne sont pas à leur première action de grève, puisque en début de l’année, un arrêt de travail de plusieurs jours a été déclenché pour les mêmes raisons.  Outre de la gestion de la société, les travailleurs avaient demandé carrément le départ du PDG à qui ils imputent la responsabilité de la situation catastrophique dans laquelle se trouve l’entreprise depuis son arrivée, il y a quatre ans.

L’abrogation de la retraire sans condition d’âge constitue également une véritable bombe à retardement. Si le projet de loi est entériné par le Parlement, la vague de contestation s’élargira à toute la zone industrielle de Rouiba et à d’autres secteurs de la Fonction publique. 

Khelifa Litamine

Sur le même sujet
09juin 2016

Les travailleurs de Rouiba et Hassi Messaoud en colère

18juin 2016

Retraite proportionnelle : le gouvernement recule

12sept. 2012

SNVI Le complexe Rouiba paralysé par...des moustiques

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.