mercredi 13 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Les crédits d’exploitations garantis par le FGAR Abonnez-vous au flux RSS des articles

31 janv. 2017
15:15
0 commentaire Siège du FGAR à Hai El Badr

Garantir les crédits d’exploitation pour les petites et moyennes entreprises (PME) est la prochaine nouveauté du Fonds de garantie des crédits aux PME. Ce nouveau produit vise à garantir des moyens de fonctionnements pour ces entreprises a indiqué son DG, Abderraouf Khalef. 

 

Au moment où l’accès aux financements de l’investissement de l’entreprise est souvent accordé après une étude technique et un dossier complet, il demeure que l’obtention d’un fonds de roulement est un second besoin que les gérants d’entreprises peinent à trouver. Et c’est dans cette optique que le FGAR lance son nouveau produit pour aider les entreprises à avoir plus de chance de se lancer et de réussir leurs activités. Toutefois, d’autres produits seront aussi lancés prochainement a indiqué M. Khalef lors du forum d’Algérie Eco tenu aujourd’hui à Alger. Ces nouveaux produits viennent en effet, répondre à la nouvelle loi sur les PME qui a été adoptée récemment par le Parlement.

Pour est y arriver «le FGAR compte procéder à une «recapitalisation» afin d’augmenter son capital et avoir plus de capacité», a expliqué encore l’invité du forum. Le Fonds qui détient aujourd’hui 3 milliards de dinars dans son capital est arrivé à «garantir depuis sa création en 2002, plus de 2000 PME pour un montant de 150 milliards de dinars, ce qui a permis de créer 160 000 poste d’emplois».

Par ailleurs, le directeur du Fonds de garanti a estimé que le Fgar peut nettement faire mieux pour soutenir les petites et moyennes entreprises à travers «la diversification des produits et l’assistance à la gestion».

S’agissant des incidents de financement, M. Khalef a indiqué «qu’ils représentent moins de 10% des projets garantis».   Un taux qui est expliqué par le fait que les projets sont déjà étudiés par les banques qui sont très exigeants quant aux critères.

 En effet, malgré plusieurs dispositifs, il demeure que le rôle et la place des PME dans l’économie algérienne est loin de la norme. Cependant, la dernière loi sur les PME favorise un peu le climat pour l’évolution de ces petites entreprises, notamment dans le domaine de la sous-traitance. 

Khelifa Litamine

Sur le même sujet
03juil. 2017

Vers la recapitalisation du FGAR

16mars 2017

Le FGAR accompagnera les PME en crédits d'exploitation

25mai 2016

Assurance crédits: le taux de pénétration 4%

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.