mardi 24 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

L’entrée en production est prévue pour septembre 2014
La construction de l’usine Renault lancée Abonnez-vous au flux RSS des articles

01 sept. 2013
12:15
Diaporama : il y  a 2 images 1 commentaire Le site devant abriter l'usine.

Le premier coup de pioche sera donné aujourd’hui pour le lancement des travaux de construction de l’usine Renault à Oued Tlélat, dans la région d’Oran. Après des mois de préparation et négociation, les travaux seront enfin lancés

Etalée sur une superficie de 151 hectares, l’usine devra produire la première voiture Symbole, en septembre 2014 si l’échéance et le planning de réalisation sont respectés. C'est-à-dire dans une année, jour pour jour, on assistera à la naissance de la première voiture à losange made in Algeria.

Un événement majeur pour l’industrie algérienne, même si l’usine Renault en Algérie est de moindre ampleur que celle devant être construite chez les voisins de l’Ouest, le Maroc, où le constructeur français a inauguré en 2012 une usine de montages de voitures. Cette usine produit entre 150.000 et 170.000 véhicules par an.

En ce qui concerne l’usine de Oued Tlélat, elle devra produire, dans une première étape quelque 2.5000 unités avant de passer à une cadence supérieure durant les années à venir. Vers 2020, l’usine Renault produira environ 75.000 voitures. Un chiffre nettement inférieur comparativement à la  capacité de production de l’usine de Tanger.

Toutefois, avec l’entrée en exploitation de l’usine d’Oran, l’Algérie aura réussi à effectuer ses premiers pas dans la construction automobile. Un secteur qui boostera  le secteur des la mécanique et de la sous-traitance. A ce propos, plusieurs unités de sous-traitance dans le domaine de la mécanique sont en cours de construction.

La réalisation de ces unités constituera  une plate forme industrielle pour appuyer  la chaîne de production de l’usine. Plusieurs créneaux ont été identifiés. Il s’agit notamment de la filière   du caoutchouc, des batteries, le plastique, de la tôlerie, de peinture etc.

Plusieurs entreprises ont été retenues pour constituer le premier noyau devant sous-traiter avec l’usine. Elles sont au nombre de 26 actuellement. Quelques 2.000 emplois directs et des milliers d’autres indirects seront crées, pour près d’1 milliard d’euro d’investissement.

Pour rappel, la société Renault Algérie  Production (RAP) est détenue à hauteur de 34 % par la SNVI, 17% par le Fonds national d’investissement (FNI), contre 49% pour le constructeur français.

Mahmoud Chaal

Sur le même sujet
30juil. 2013

Usine automobile Renault Algérie Treize entreprises de sous-traitance retenues

27avril 2017

Automobile : les sous-traitants seront exonérés d’impôts

19déc. 2012

En direct du Palais de la culture: Rahmani au sujet de l'usine de montage Renault "Un investissement de 1,2 milliard d'euros"

Commentaires

01 Sep 2013
NUMIDE 16h03

CETTE USINE DEVRAIT CERTAINEMENT FREINER LES IMPORTATIONS DE VEHICULE ET DU COUP STOPER LA FUITE DES DEVISES.

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.