mardi 23 mai 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

L’UNIPT veut investir au Bénin Abonnez-vous au flux RSS des articles

10 mai 2017
18:18
0 commentaire Les échanges commerciaux non encore quantifiés

Le président de l'Union nationale des industriels, producteurs et transformateurs algériens (UNIPT), Ali Guerfa a appelé les opérateurs économiques algériens à investir au Bénin notamment dans l’industrie de la transformation.

 

Le même responsable a indiqué qu’une convention a été signée entre un membre de son organisation et un autre du Bénin dans le secteur de l’alimentation. Selon lui, d’autres investissements pourront voir le jour prochainement. « Nous allons effectuer un voyage d’affaires au Bénin et nous allons probablement penser à organiser un Forum d’affaire entre les opérateurs des deux pays », a affirmé aujourd’hui à Alger Ali Guerfa lors d’une audience accordée à l’ambassadeur du Bénin au siège de son organisation.

 «Nous visons à dynamiser les relations d'affaires entre nos deux pays et voir quels seraient les secteurs susceptibles de faire l'objet d'un partenariat durable mutuellement bénéfique», a expliqué Ali Guerfa, qui a rappelé que l'Algérie dispose d'importantes potentialités économiques et d'un florilège d'entreprises du secteur privé activant dans différents domaines notamment l'industrie, l'agroalimentaire, l'agriculture, BTP, le plastique et bien d'autres secteurs et qui pourraient disposer des aides mutuelles pour se positionner sur le marché béninois.

C'est notre rôle de rapprocher nos hommes d'affaires des deux côtés pour collaborer en vue de contribuer au développement de nos relations bilatérales à travers une démarche dynamique profitable à nos deux pays, a insisté le président de l’UNIPT. Pour ce dernier, son organisation est prête à contribuer à la promotion des échanges bilatéraux, souhaités au plus haut niveau des deux pays, et surtout, a-t-il ajouté, à accompagner nos adhérents dans cette entreprise et à développer également des partenariats entre les opérateurs économiques des deux pays.

Pour sa part S.E, l’ambassadeur du Bénin à Alger, Orou Sego Orou Gabe, a souligné que l’objectif principal de son pays aujourd’hui est de lancer la Commission mixte entre les deux pays, dont la date n’a encore été fixée. « Nous n’avons pas attendu le lancement de cette Commission pour la prise de contact avec des opérateurs économiques algériens », a souligné l’ambassadeur qui rappelle que son pays est le plus stable dans la région. Selon le diplomate, le volume des échanges entre le Bénin et l’Algérie n’a pas encore été quantifié. « Nous savons qu’il y a des produits agricole du Bénin qui se vendent en Algérie, mais nous ne savons pas par quels réseaux ils passent », a-t-il reconnu.

L’ambassadeur a souligné également la nécessité de renforcer les opportunités d’échanges entre les pays africains. « Nous sommes condamnés à travailler ensemble et ce à travers la règle gagnant/gagnant », a-t-il insisté et d’ajouter que les opérateurs économiques algériens auront des opportunités d’investissements dans son pays.

N.I

Mots-clés
Sur le même sujet
04févr. 2015

Afin de satisfaire ses besoins énergétiques Le Bénin importera du gaz butane algérien

08avril 2015

Accusé d’avoir obtenu un terrain de 24 000 m2 d’une manière opaque Haddad apporte un démenti

30avril 2016

CAAID : A la recherche des exportations vers l'Afrique

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.