vendredi 22 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

L’Algérie autorise l’importation de 25.000 véhicules Abonnez-vous au flux RSS des articles

03 juil. 2017
11:26
0 commentaire L'Algérie importait jusqu'à 500.000 voitures

Des licences d’importation seront délivrées dans les prochaines semaines pour l’importation de 25.000 véhicules.

 

L’annonce en a été faite ce lundi matin par le ministre de l’Industrie et des Mines qui était l’invité de l’émission « Kahoua ou djornane » diffusée sur la chaine privée Ennahar.Mahdjoub Bedda est longuement revenu sur le secteur de l’automobile et n’a pas tari de critiques à l’encontre des « constructeurs ». Le locataire du Colisée a clairement indiqué que le supposé montage de voiture était en réalité de l’importation déguisée. Pour lui, des voitures sont importées mises en usine et ressortent pour être mises sur le marché. Un marché sur lequel le citoyen désirant acquérir un véhicule est en fait confronté à son indisponibilité. D’autre part, les prix pratiqués sont quasiment astrnomiques, dépassant tout entendement. En somme, les véhicules dits locaux sont beaucoup plus chers que dans leur pays d’origine. Ajouter à cela la surfacturation, la spéculation. « Il faut arrêter la saignée », lance Mahdjoub Bedda qui annonce dans la foulée la fixation dans les prochains mois du nombre de voitures assemblées. « Toute augmentation de la production sera tributaire de la hausse du taux d’intégration, mais aussi de l’intention ou pas des constructeurs de créer des PME de sous-traitance pour la fabrication de pièces détachées.

F. Ababsa

Sur le même sujet
15juil. 2017

Aucun véhicule importé sur les deniers de l’Etat

01août 2017

SKD/CKD : un manque à gagner de 40 milliards DA

22juil. 2017

Industrie : le marteau piqueur

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.