dimanche 23 avril 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

L'accord Tifa le 11 mars à Washington Abonnez-vous au flux RSS des articles

01 mars 2016
13:03
0 commentaire Le renouvellement du système soumis au congrès américain.

Les échanges commerciaux bilatéraux se sont réduits du fait de la baisse des importations américaines en gaz et en pétrole algériens. Dès lors, il s’agit pour l’Algérie de trouver d’autres voies et moyens pour encourager les échanges commerciaux en dehors des hydrocarbures.

 

C’est justement pour ce faire qu’une réunion regroupant les responsables concernés des deux pays se tiendra à Washington le 11 mars prochain. Il s’agit de la tenue de la 4e session sur l’Accord cadre pour le commerce et l’investissement, appelé communément Tifa paraphé en 2001.

Selon l’ambassadeur d’Algérie aux Etats-Unis, cité par l’APS, « dans un contexte d'autosuffisance des Etats-Unis en énergie, notamment en gaz, il est opportun, pour nous, d'encourager les échanges dans d'autres secteurs hors hydrocarbures, en aidant à placer les produits algériens sur le marché américain. »

Aussi, estime M. Bouguerra l’Algérie devra profiter de l’ensemble des dispositifs américains qui encouragent l’accès des produits étrangers aux Etats-Unis, à l’image du système généralisé des préférences en direction des pays en développement qui leur accorde un traitement tarifaire préférentiel pour placer leur produits sur le marché américain. Il s’agit donc pour l’Algérie lors de cette réunion de solliciter le renouvellement de ce système dont elle bénéficié en 2004 mais qui n’a jamais été mis en pratique. L’ambassadeur ne donne pas de raisons à cette non mise à exécution. Mais elles pourraient être liées au protectionnisme dont preuve les Etats-Unis pour la protection de leur production locale. Cela étant, si renouvellement il y a, il devra pour entrer en vigueur avoir le feu vert du congrès américain. Ce qui ne sera pas de tout repos.

Par ailleurs, la réunion abordera l’accession de l’Agérie à l’Organisation mondiale du commerce. A ce sujet, le diplomate algérien a souligné que les Etats-Unis avaient exprimé leur satisfaction quant aux réponses concernant la propriété intellectuelle

L’amélioration du climat des affaires en Algérie figure également à l’ordre du jour de cette réunion. Avec cette précision que les Etats-Unis ont levé leurs appréhensions quant à la règle 51/49% qui ne constitue plus un obstacle pour l’investissement. Dès lors que d’autres mesures incitatives existent, telle la facilitation d’accès au foncier, la fable fiscalité.

F. Ababsa

Sur le même sujet
19avril 2017

Nouvelles discussions algéro-américaines sur l’accord Tifa

21mai 2014

Accord cadre pour le commerce et l'investissement (TIFA) Les Etats-Unis veulent engager des discussions avec l'Algérie

18févr. 2015

Appui des Etats-Unis pour la diversification de l'économie algérienne

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.