jeudi 25 mai 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

FIC 2016: une opportunité pour attirer des investisseurs étrangers Abonnez-vous au flux RSS des articles

08 mai 2016
14:57
0 commentaire Lors du FIC 2016 à l'hôtel Sheraton

Dans l'objectif de promouvoir les relations et les échanges économique entre l'Algérie, les pays arabes et les pays africains, le Centre arabo-africain d'investissement et de développement (CAAID) a organisé aujourd'hui à Alger,  le 3e Forum du Tourisme, de l'Agriculture et du Commerce (FIC 2016). 

 

Les travaux du Forum, qui se dérouleront sur 3 jours, ont été inaugurés ce matin à l'hôtel Sheraton à Alger. En présence du ministre du Tourisme, Amar Ghoul et autres représentants des ministères, ceux du corps diplomatique et aussi les investisseurs étrangers venus participer à cet événement

Le président du CAAID a plaidé pour une connexion interarabe, inter-maghrébine et aussi inter-africaine. Ainsi, il a tenu à appeler encore à l'encouragement et l'accompagnement du secteur privé pour un développement durable de l'économie nationale et aussi pour sa diversification. Pour Amine Boutalbi, il est nécessaire d'exploiter les compétences et les ressources des pays arabes et africains pour une meilleure connexion.  

Prenant la parole, le ministre de l'Aménagement du territoire et de tourisme, Amar Ghoul a indiqué que cet espace (arabe-Afrique) est très important que ce soit en matière de ressources naturelles, ou en termes de nombre d'habitants. Le ministre a plaidé pour l'exploitation de ces ressources, et ce, dans l'objectif d'assurer l'auto-suffisance alimentaire, énergétique et même politique. Il est aussi attendu, à ce stade, ajoute Amar Ghoul, d'assurer la sécurité et la stabilité de la région. Il a profité de cette tribune pour présenter aux investisseurs étrangers les potentialités de l'Algérie, les appelant à investir dans tous les domaines (tourisme, agriculture, industrie, services, etc).

De leur côté les représentants des pays et organismes participants ont appelé également à encourager davantage les échanges inter-arabes et inter-africaines, et ce, en impliquant les ressources et les compétences locales. La promotion des échanges Sud-sud est l'une des points focaux plaidés par les différents intervenants.

Les organisateurs du Forum, indiquent que près de 400 hommes d’affaires de 19 pays ont assisté à cet événements. La rencontre, mettra en lumière les plus grandes opportunités d’investissement dans le continent africain et l’Algérie étant la porte des opportunités de l’Afrique en raison de sa richesse naturelle et de son positionnement stratégique. C’est aussi un Carrefour d’investissement, du commerce et du développement, qui a pour objectif de favoriser la rencontre et l’échange de compétences, la création de nouvelles formes de collaboration et de partenariats durables, l’établissement de liens commerciaux intra-régionaux et internationaux et le soutien au développement et la croissance économique de l’Algérie.

Les participants à cet événement, débattront de 4 thèmes importants, dont le tourisme et l’industrie artisanale, l’agriculture et l’industrie agroalimentaire, le commerce et l’exportation ainsi que le financement des projets.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
27mars 2017

Le commerce inter-arabe toujours faible

30avril 2016

CAAID : A la recherche des exportations vers l'Afrique

26avril 2017

Afrique du Sud/ l’Algérie : beaucoup reste à faire

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.