vendredi 18 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Entreprises : sous-utilisation des capacités de production Abonnez-vous au flux RSS des articles

02 août 2017
13:49
0 commentaire les arrêts ont concerné le secteur des matériaux de construction

Hormis celles activant dans la filière agroalimentaire, les entreprises n’utilisent pas la totalité de leur capacité de production.

 

C’est ce que révèle l’Office national des statistiques (ONS) à l’issue d’une enquête qu’il a menée auprès 514 entités économiques aussi bien publiques que privées. L’enquête a concerné le premier trimestre de l’année en cours. «88% des entreprises publiques et plus de 56% de celles du privé ont utilisé leurs capacités de production à moins de 75%, indique l’office.

Pour ce qui est des approvisionnements des matières premières, l’ONS souligne que le niveau a été inférieur à la demande exprimée, notamment pour les entreprises du secteur étatique exerçant dans la sidérurgie, la mécanique, électrique et électronique (ISMMEE) ainsi que les textiles. Ce qui n’a pas été sans conséquences pour elles, en ce sens qu’elles ont subi des ruptures de stocks de 56% et 18% pour le privé «causant des arrêts de travail allant jusqu’à 29 jours pour plus de 89% du secteur étatique, et jusqu’à 10 jours pour près de 84% de ceux du privé.» D’autres arrêts de travail ont été relevés par l’ONS en raison de pannes d’électricité qui ont concerné les filières des matériaux de construction et de la chimie.

Par ailleurs, «la demande pour les produits fabriqués a enregistré une hausse, essentiellement pour les ISMMEE, l’agro-alimentaire et l’industrie du bois.» A telle point que 63% des entreprises du secteur public et 21% du privé n’ont pu satisfaire la totalité des commandes en matière des ISMMEE, du textile et du bois.

Au volet financier, l’Office des statistiques a constaté que 34% des chefs d’entreprise du secteur public et plus de 18% de ceux du privé enquêtés sont satisfaits de l’état de leur trésorerie, même si «les charges élevées et la rigidité des prix continuent d’influer sur son état.» D’où le recours pour 42% des entreprises aux crédits bancaires qu’elles ont contractés sans grande difficulté. Ce qui leur a permis de renouvelé, entre autres, leurs équipements vétustes.

F. A

Sur le même sujet
09mai 2017

La demande sur les produits nationaux en hausse

10févr. 2015

Baisse de l'activité industrielle au 3ème trimestre 2014

13mai 2015

Selon l’enquête de l’ONS Reprise de l’activité industrielle au 4e trimestre 2014

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.