mardi 19 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Ciment pétrolier : une première pour GICA en Algérie Abonnez-vous au flux RSS des articles

06 déc. 2016
16:09
0 commentaire Le groupe ambitionne de réaliser de nouvelles lignes de production

La grande demande de la Sonatrach sur le ciment pétrolier a incité le groupe public de ciment (GICA) à se lancer dans la production très convoitée par les sociétés pétrolières.

 

Selon son P-dg  Rabah Guessoum, GICA  « est en phase de certification de sa production en ciment pétrolier en prévision de son lancement pour la première fois en Algérie ». Un échantillon de 300 tonnes de ce ciment a été produit en novembre dernier avant d'être livré à Sonatrach qui a opéré des testes sur un puits pétrolier et les résultats sont très satisfaisants. « Nous avons reçu des attestations de conformité de laboratoires de recherches étrangers qui travaillent avec Sonatrach », affirme le même responsable dans un entretien accordé à l’agence de presse APS.

A l'issue de cette phase, ce cimentier public est passé à celle de la certification avant de lancer prochainement sa production régulière au niveau de ses unités de production, sachant que la demande nationale est de 300.000 tonnes/an.

Estimant que ce groupe dispose des capacités pour répondre à toute la demande nationale en ciment pétrolier, M. Guessoum fait savoir que  ce matériau spécifique sera produit par une des lignes de la cimenterie d'Aïn El K'bira (Sétif) pour en fournir à Sonatrach comme il sera également proposé aux sociétés pétrolières étrangères activant en Algérie.

88,3 milliards DA pour les nouvelles lignes de production

Cependant, si le groupe n'a pas réalisé de nouvelles usines en 2016, il a par ailleurs,  investi un montant de 88,3 milliards DA pour la réalisation de nouvelles lignes de production dans les usines existantes ainsi que dans leur maintenance et entretien: « Gica a investi pour optimiser ses capacités déjà installées grâce aux nouvelles technologies d'exploitation », a assuré le P-dg du groupe.

Concernant la production, Guessoum a indiqué que les quantités produites ont augmenté à près de 10,2 millions de tonnes (Mt) à fin octobre 2016 contre 9,8 Mt un an plus tôt, soit une hausse annuelle de 4%. Selon ses estimations, les douze (12) cimenteries de ce groupe devraient clôturer l'année 2016 avec une production supérieure à 12,1 Mt. Toutefois, le groupe table durant l'année 2017 sur une production de 13,2 Mt grâce à l'entrée en production de la deuxième ligne de production de la cimenterie d'Aïn El Kebira.

Concernant les extensions, la production de la cimenterie d'Aïn Kebira, dont les travaux de la nouvelle ligne de production sont achevés, triplera pour passer d'un (1) MT actuellement à 3 MT d'ici début 2017, tandis que celle de Zahana (Mascara) sera également dotée d'une nouvelle ligne de production de 1,5 MT, actuellement en cours d'installation, et qui devrait être réceptionnée fin 2018.

Ainsi, les capacités de production de groupe devraient atteindre les 20 Mt d'ici à 2019 contre 12 Mt actuellement. La combinaison de ces capacités de production avec celles du secteur privé devrait permettre d'atteindre 25 Mt de ciment en 2017 pour une demande nationale de 24,5 Mt.

Actuellement, l'Algérie dispose de 14 cimenteries publiques et privées d'une capacité de production globale de près de 19,5 MT/an alors que la demande est de 24,5 MT annuellement, soit un déficit de 5 MT qui est comblé par les importations.

K.L/APS

Sur le même sujet
09mai 2015

Matériaux de construction La cimenterie Lafarge-Souakri opérationnelle en août

21oct. 2015

Elle approvisionne Sonatrach dès l’année prochaine GICA se lance dans la production du ciment pétrolier

13mai 2013

Nouveau plan de développement de la filière ciment Production de 25,7 millions de tonnes à l’horizon 2017

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.