vendredi 21 septembre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Logements sociaux : 32 personnes poursuivis en justice Abonnez-vous au flux RSS des articles

13 janv. 2018
20:16
0 commentaire Des façades de bâtiments défigurées par le besoin de transformer son logement

Cela, s’est passé à Bordj Bouarriridj, l’OPGI a épinglé des bénéficiaires de logements sociaux pour travaux dommageables à l’intérieur des logements qui leurs sont attribués. 

 

Comme il est d’usage, les algériens dépensent sans compter pour personnaliser leurs intérieurs, un souci de confort auquel personne n’y échappe mais, quand il s’agit de logements sociaux attribués à une frange de la société de modeste condition la question est vite posée. A Bourdj Bouarririsj, les mis en cause ont apporté des changements importants à leurs habitations, en allant jusqu’à éliminer des murs ce qui touche aux fondements de la construction et fait courir à l’édifice des risques d’effondrement. Les transformations apportent en outre, laideur et disgrâce à des constructions pourtant neuves.     

L’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de la wilaya et sur instruction du chef de l’exécutif  a dépêché une commission technique de l’OPGI qui a fait état outre, du préjudice causé à la construction de dépenses importantes consenties par les concernés pour faire lesdits travaux pouvant dépasser dans certains cas, les « frais de réalisation du logement lui-même ».  Les mis en cause risquent de se voir retirer les logements qui leur est attribués. Surtout que les raisons invoqués sont considérées comme « infondées » et qu’en cas d’anomalie constatée, les entreprises chargées de la réalisation des logements sociaux « pour rectifier toute lacune signalée » par les occupants du logement concerné. En attendant, le contrôle se poursuit à travers tous les groupements d’habitations à caractère social.

 

               

                

A.M/APS

Sur le même sujet
10janv. 2017

5 000 familles relogées à Constantine en 2016

09déc. 2013

Logement Plus de 60 000 habitations précaires à Alger

29janv. 2015

Recensement des logements sociaux vendus au marché noir

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.