samedi 19 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le social autrement dans le plan d’action Abonnez-vous au flux RSS des articles

17 juin 2017
17:28
0 commentaire Le gouvernement veut faire la politique de ses moyens

«Le logement, la préservation du pouvoir d’achat constituent une priorité pour le gouvernement.»

 

Cette déclaration est de Abdelmadjid Tebboune le 4 juin dernier à l’issue de la passation de consignes avec son désormais prédécesseur qu’est Abdelmalek Sellal. Cette priorité, n sus de la préservation des acquis sociaux est déclinée dans le plan d’action de l’Exécutif que le nouveau locataire du bâtiment du Dr Saâdane présentera, selon certaines indiscrétions mardi prochain en soirée devant la Chambre basse du Parlement.

Concernant le logement, la copie de Abdelmadjid Tebboune prévoit de maintenir le rythme de construction avec « la poursuite de la réalisation du programme de logement tous segments confondus, pour répondre aux attentes des citoyens, tout en renforçant les normes urbanistiques et architecturales à même de garantir un cadre de vie respectueux du bien être du citoyen », lit-on dans le document. On se souvient que l’ex-ministre de l’Habitat avait précisé que le président de la République l’avait instruit pour poursuivre  la politique de construction de logement quelle que soit la situation financière du pays.

Aussi, il s’agit, dans un premier temps d’en finir d’ici à la fin 2019 avec les 1 600 000 logements publics en cours de réalisation tout en n’omettant pas l’éradication des bidonvilles. Un bémol cependant, si le gouvernement affirme qu’il s’attèlera à a réalisation de logements publics en faveur des populations démunies, en milieux urbain et rural, il  n’en demeura pas moins qu’il leur demandera une participation financière « selon leur niveau de revenu.» Entendez par là que les postulants devront mettre la main à la poche à travers la mobilisation de leur épargne propre tout en ayant une aide financière de l’Etat. Le document explique que « de nouveaux mécanismes de financement diversifiés permettant de maintenir l'effort public de réalisation de logements (produits bancaires diversifiés et adaptés, l'épargne, les produits de la gestion immobilière du patrimoine public.) » Et la promotion de la solvabilité des demandeurs de logement à travers des mécanismes liés à l'épargne, à l'accès au crédit et aux politiques de soutien personnalisé de l'Etat.»

Le système de sécurité sociale et de retraite maintenu

Sans toucher au régime général de la sécurité sociale et de la retraite et sans crier en même temps à la faillite des différentes caisses sociales, le gouvernement compte élargir la  base des cotisants entablant sur 3.000.000 de nouveaux affiliés, intégrant le monde agricole et l’informel. Dans ce même registre, et pour améliorer, en principe le revenu des retraités, il est prévu l’instauration au sein non pas des compagnies d’assurances mais de la CNR et de la CASNOS de la retraite complémentaire. Par ailleurs, le gouvernement prévoit de nouvelles sources de financement des caisses sociales, mais ne dit pas d’où il va les puiser. Dans le cadre de la modernisation, la copie qui sera présentée par le Premier ministre prévoit des services à distance, tels que le développement des télé-déclarations, de l'e-paiement des cotisations et des prestations, des services à domicile en direction des personnes vulnérables, de la reconstitution de carrière pour la retraite par voie électronique.

Faouzia Ababsa

Sur le même sujet
23août 2014

170.000 logements prêts à être distribués avant fin 2014

17juin 2017

Ce que Tebboune va changer

23juil. 2013

Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme l’a décidé récemment Un certificat négatif pour les logements LPP

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.