dimanche 24 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le ministre de l’habitat veut réhabiliter la ville Abonnez-vous au flux RSS des articles

28 août 2017
19:54
0 commentaire Le marché de la location également soumis à réflexion

Le nouveau ministre de l’habitat voit grand. Le secteur jusque-là marqué par la construction de logements sera revu et corrigé, il sera question dorénavant de contrôle de l’urbanisme, de suivi de la réhabilitation du vieux bâti et de formation.  

 

Le ministre de l'Habitat compte bien prendre ses missions de ministre aussi de l'Urbanisme et de la Ville, il a annoncé aujourd’hui sa feuille de route qui sera élaborée en fonction des conclusions des 8  ateliers qu’il a initiés en vue de plancher sur les aspects jusque-là marginalisés à savoir le volet urbanisme, en priorité qui fera objet d’étude quitte à revoir le dispositif légal en vigueur. « Personne ne peut nous empêcher de réviser la loi sur l'urbanisme, promulgué depuis 27 ans », déclarait Temmar  qui, prévoit aussi la réhabilitation des villes et des quartiers en mettant à profit l’expertise de l'Agence Nationale de Réhabilitation estimant qu’il était « temps que l'Agence Nationale de Réhabilitation revient à ses missions et que le diagnostic soit fait par les experts, et ce, même en dehors du ministère de l'Habitat ».

Concernant le vieux bâti, le ministre a insisté sur l’efficacité du dispositif légal, il est aussi temps de s'interroger si ce « dernier est toujours adéquat notamment avec l'intégration du permis de construction électronique » et par conséquent, sujet à révision afin de l’adapter aux nouvelles exigences. Le ministre semble ne pas trop s’accommoder de la situation qui prévaut dans le secteur, en prévoyant une réflexion sur le contrôle, il compte réinstaurer un plan pratique pour suivre le dessin urbanistique surtout que  14 wilayas enregistraient un manque dans les inspections d'urbanisme ajoutant que « même pour les grandes villes  qui comptent plusieurs inspecteurs, à l'instar d'Oran qui en compte 03 inspecteurs et d'Alger ou, le nombre de ces inspecteurs n’est que de 05 pour toute la capitale il est impossible d'assurer un contrôle total, selon le ministre qui a exprimé son mécontentement car, considérant que cette « anarchie dans l'urbanisme » d’où la nécessité d’un diagnostic de la situation. .  

Tout ceci, exige bien entendu une main d’œuvre qualifiée et une ressource humaine qualifiée, ce que un des ateliers va devoir examiner.  Une première action sera menée, dans le sens de concertation que le ministère de l’habitat va mener avec la formation professionnelle pour préparer cette ressource humaine dont dépendra tous les changements préconisés.

S.N

Sur le même sujet
23août 2017

Habitat: vers le lancement des travaux de 330.000 logements

25janv. 2014

Lancement de tous les projets de logements sociaux à Alger avant la fin du 1er trimestre 2014

21avril 2014

Il sera opérationnel d'ici le mois de juillet Installation de l'Observatoire national de la ville

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.