mardi 12 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

L’évaluation immobilière en discussion Abonnez-vous au flux RSS des articles

23 mai 2017
15:37
0 commentaire Uniformiser l'évaluation pour casser les intermédiaires

La mise en place d'un fichier national des prix ou un baromètre des prix a été au centre de discussion des agences immobilières aujourd'hui à Alger.

 

Intervenant lors d’une journées de sensibilisation immobilière initiées par Lkeria.com, premier site immobilier en Algérie, et le bureau de la wilaya d’Alger de la FNAI, le président de la Fédération algérienne des agences immobilières, Abdelhakim Aouidat, a appelé ces dernières à passer à une étape de professionnalisation pour faire barrage aux intermédiaires informels.  

Quant à Mme. Samira Zbentout, présidente du bureau d'Alger de la FNAI, elle a indiqué que l'évaluation d'un bien immobilier est basée sur trois aspects, à savoir la «superficie du bien, son état, son emplacement. Elle dira encore que l'évaluation d'un bien immobilier pour habitation et différentes de celle qui se fait pour un local. La responsable de la FNAI a rappelé les objectifs de cette journée, tant attendue par les professionnels, pour stabiliser le marché de l’immobilier et réduire les évaluations exorbitantes des intermédiaires et contribuer à résorber la spéculation en uniformisant la méthode d’évaluation des agents immobiliers.

Le directeur de Lkeria.com, Lotfi Ramdhani a estimé que cette journée de sensibilisation Immobilière - JSI est une occasion donnée aux agences immobilières chaque mois pour débattre d’un sujet d’intérêt général en présence d’un expert et d’agences immobilières. Le sujet de la première édition fut l’Evaluation immobilière, différence entre le prix et la valeur. « Constatant un manque de vulgarisation et de débat autour des sujets immobilier, le site internet algérien spécialisé dans l’immobilier, Lkeria.com et la FNAI ont décidé d’initier conjointement un ensemble de journées de sensibilisation », a-t-il indiqué

Dans son intervention, l’expert international, Monsieur Benyamina, a rappelé que l’évaluation immobilière s’articule autour de l’interaction entre la partie juridique, réglementaire, la partie physique et technique du bien immobilier, et aussi des méthodes d’évaluation, dont le propos est très étendu, pour arriver à une valeur justifiée dans le marché immobilier. Et insiste que le professionnel le plus apte à évaluer un bien immobilier reste l’agent immobilier qui est confronté tous les jours au terrain.

«Il est difficile d'évaluer un bien immobilier en Algérie et ce vu l'anarchie qui règne sur le marché de l'immobilier», ont estimé les agents immobiliers qui sont intervenu lors de cet événement. La solution se trouve dans la constitution d’un front uni, solidaire et fort pour pouvoir mettre en place un fichier national des prix d’évaluation et l’appliquer par toutes les agences immobilières agréées.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
08avril 2017

Lkeria veut assainir le secteur de l’immobilier

30sept. 2017

Les agents immobiliers proposent des mesures pour assainir le marché immobilier

23mars 2017

Les intermédiaires pointés du doigt

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.