mardi 21 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Construction: le privé national privilégié Abonnez-vous au flux RSS des articles

19 oct. 2017
08:30
0 commentaire 226.000 logement en attente de lancement

Pour pouvoir concilier coût et réalisation du programme nationale de logement, le département de Temmar épluche toutes les situations. 

 

Après avoir revu le prix du mètre carré pour le logement AADL et introduit une nouvelle formule de logement locatif, le ministre compte soulager davantage le trésor public du poids lourd des factures des entreprises étrangères. Abdelwahid Temmar invite les entreprises privées nationales à prendre le relais. Estimant que ces dernières en tant que maitre-d'oeuvre ne réalisent que 30% des projets du secteur, contre 70% pour les étrangers, le ministre compte inverser la tendance en donnant plus d’opportunités au privé national conformément à la stratégie gouvernementale de privilégier en ces temps de crise les moyens de réalisations locaux. Cette approche est soutenue par des mesures de soutien que les pouvoirs publics vont actionner pour inciter le privé à croire en cette stratégie.

Il sera dressé une Short-list pour répertorier les maitres-d'œuvre. Une sorte de barème pour déterminer les aptitudes des entreprises à réaliser les projets pour lesquels elles postuleront en fonction de leurs performances techniques et leurs capacités à travailler vite. Le recours au produit local en est aussi fortement recommandé c’est, même un critère de classement sur la short-list. Le soutien de l’Etat pour ces entreprises prendra plusieurs formes à travers notamment la commande publique et la préférence pour les jeunes entreprises. Ainsi, il est décidé que près de 20% de la commande publique dans le secteur de l'habitat seront octroyés aux entreprises créées dans le cadre de l'ANSEJ, la CNAC. L’autre décision prise est de faire obligation aux entreprises étrangères de consacrer 30% des marchés à la sous-traitance locale. L’idée est de faire profiter les jeunes entreprises nationales de la présence des entreprises étrangères et aussi tirer profit de leurs expertises à travers la création de de joint-ventures notamment.  

Pour l'Etat, le logement demeure une priorité, ce que d'ailleurs ne cessent de répéter les différents responsables du secteur sauf que la crise ne laisse pas beaucoup le choix quant à la réalisation dans les délais des programmes tracés. le recours au privé national malgré ses insuffisances techniques par rapport aux entreprises internationales qui ont, ces dernires années raflé les gros projets s'avere pour le responsable en charge du seteur actuel une porte de sortie pour réaliser avec avec du retard, le programme de logement du président de la république comme contenu dans son programme quinquennal 2015-2019 prévoyant la réalisation de 1,8 million de logements et dont seulement 700 unités ont été réalisées, 800.000 en cours de réalisation et le restant à savoir 226.000 attendent lancement.

Lakhdar Aizouni

Sur le même sujet
31juil. 2014

Réalisation de logements : 83 entreprises présélectionnées

17août 2013

Le ministre de l’Habitat met en garde contre le dépassement des délais de réalisation des projets AADL et LPP

03juil. 2014

Construction de logements et d’infrastructures en Algérie L’italien CONDOR décroche un important contrat

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.