samedi 19 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

900 sociétés sauvées de la faillite Abonnez-vous au flux RSS des articles

31 mai 2017
11:52
0 commentaire L'argent sera versé cette semaine

L’opération de versement de 60 milliards de dinars aux maîtres d’œuvres des chantiers à l’arrêt au titre des redevances, devra commencer cette semaine. 

 

Pour redémarrer les chantiers à l’arrêt de logements des formules AADL et LPL-Social, la Caisse nationale du logement (CNL), va verser au cours de cette semaine 60 milliards de dinars aux maîtres d’œuvres des chantiers. C’est en effet, ce qu’a annoncé aujourd’hui le président de la commission technique de l'Association nationale des sociétés algériennes (ANSA), Nabil Hedjazi, lors de son passage sur les ondes de la radio nationale. Cette opération, souligne le même responsable touchera environ 3500 entreprises.

Selon M. Hedjazi, la décision de verser près de 60 milliards de dinars au titre des redevances dues aux maîtres d’œuvre en charge des projets de réalisation de logements, permettra de sauver graduellement les quelques 900 entreprise qui sont en voie de la faillite. L’hôte de la radio a souligné que les entreprises qui ont des projets en cours de réalisation et qui ont de la liquidité pour continuer leurs projets ne sont pas concernées par ces versements.

Il est à rappeler que lorsqu’il ministre de l’Habitat et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune avait pointé du doigt le ministère des Finances et le Crédit populaire d’Algérie (CPA), en leur reprochant de ne pas financer à temps les projets du secteur. L’ex-ministre de l’Habitat avait affirmé que le problème de financement des travaux d’aménagement extérieur et de voirie, constituait «une entrave à la livraison des projets de logements dans les délais définis».

A noter également que les entreprises activant dans le domaine du BTPH, confrontées à des problèmes financiers en raison de la baisse de la commande publique, avaient bénéficié d'un échéancier pour le paiement de leurs arriérés fiscaux et des cotisations sociales, ainsi que de l'annulation des pénalités de retard des projets. «Une instruction a été donnée par la Premier ministre au ministre des Finances et celui du Travail, permettant l'établissement d'un échéancier en faveur des entreprises activant dans le domaine du BTPH pour le paiement de leurs arriérés fiscaux et ceux des cotisations de la sécurité sociale», avait affirmé M. Hedjazi.

N.I

Sur le même sujet
11mai 2017

BTPH : les entreprises doivent 1,5 Mds au trésor

21sept. 2015

Recouvrement des cotisations de la sécurité sociale LA CNR est en danger

25janv. 2014

Lancement de tous les projets de logements sociaux à Alger avant la fin du 1er trimestre 2014

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.