vendredi 24 mars 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Sellal l’a annoncé aujourd’hui
Une LFC pour 2015 Abonnez-vous au flux RSS des articles

30 mars 2015
14:25
0 commentaire Ministère des Finances

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a annoncé aujourd’hui à Alger une loi de finances complémentaire pour 2015. 

 

Confrontée à la baisse des prix du pétrole, l’Algérie était dans l’obligation d’adopter un nouveau cadrage budgétaire pour faire face à cette situation qui perdure depuis juin 2014. Plusieurs mesures ont été prises pour réduire, un tant soit peu, les importations dont la facture avait atteint 58,33 milliards de dollars l’année écoulée.

Il en est de même pour les dépenses publiques qui deviennent de plus en plus insoutenables, d’où d’ailleurs la nécessité d'adopter une démarche préventive et prudentielle qui pérennisera la solidité de l'économie nationale et lui évitera tout recours à des ressources financières extérieures. C’est dans ce sens que les pouvoirs publics ont décidé à ce que les financements des investissements soient faits à travers le marché financier et boursier, au lieu du Trésor public. Il s’agit aussi de réduire le déficit budgétaire qui ne cesse de se creuser et par ricochet de saper les réserves du Fonds de régulation des recettes. 

Pour faire face à cette conjoncture d’effondrement du marché pétrolier, le gouvernement était dans l’obligation de différer les recrutements de la fonction publique dans certains domaines non prioritaires et d’ajourner le lancement de certains projets ne représentant pas un impératif comme les chemins de fer et les tramways.

Cette loi de finances complémentaire permettra aussi d’effectuer des ajustements sur certaines dispositions prises dans le cadre de la loi de finances, dont notamment l’uniformisation de l’IBS pour les producteurs et les importateurs à hauteur de 23%, qui a notamment soulevé un tollé au sein des organisations patronales, le FCE entre autres.  

C’est dans ce contexte que la loi de finances complémentaire devient alors inéluctable. « La LFC 2015 comprendra des décisions et des mesures visant à assurer une meilleure maîtrise du commerce extérieur à travers, notamment, la lutte contre la corruption et la fraude dans le financement des importations pour mettre fin à l'anarchie qui caractérise cette activité », s’est contenté d’affirmer, Abdelmalek Sellal, à l'ouverture de la conférence nationale sur le commerce extérieur, qui se tient lundi et mardi au Palais des nations (Alger).

H.M

Sur le même sujet
23juil. 2015

Mohamed Achir, enseignant-chercheur en économie à l’université de Tizi-Ouzou "Les mesures de la LFC 2015 ne sont pas à la hauteur"

22juil. 2015

LFC 2015 adoptée par le Conseil des Ministres Le gouvernement de Sellal à l’épreuve du terrain

27juil. 2015

Sellal préside une réunion avec les banquiers

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.