vendredi 21 juillet 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Pour transfert illégal de capitaux
Un ancien cadre de la douane écope de 5 ans de prison Abonnez-vous au flux RSS des articles

17 déc 2012
14:36
0 commentaire Poursuivi pour transfert illégal de capitaux et corruption.

Le tribunal correctionnel d’Alger a condamné aujourd’hui  un ancien cadre de la douane, à cinq ans de prison ferme. Le mis en cause qui occupait un poste clé au sein de l’institution douanière a été reconnu coupable de transfert illégal de capitaux vers l’étranger et corruption. 

 

L’inculpé a été arrêté rappelons-le suite à une souricière qui lui a été tendue au moment où il s’apprêtait à faire sortir une somme de plus de 10.000 euros, qu’il cachait soigneusement dans le pare-choc arrière de son véhicule de marque Peugeot 308. Déféré devant le procureur de la République du tribunal d’Alger, il a été placé sous mandat de dépôt à l’établissement pénitentiaire de Bab Edjedid (ex-Serkadji).

Lors de son audition par le juge d’instruction, le prévenu a nié tous les faits qui lui étaient reprochés arguant qu’il fait l’objet d’un « coup monté de toutes pièces par d’anciens collègues à lui ». A la question de savoir comment il expliquait  la présence de cette importante somme en devise dans le pare-choc de son véhicule, l’accusé a répondu qu’il avait prêté sa voiture la veille des faits à un ancien collègue à lui pour emmener son épouse à l’hôpital.

Dans le même contexte, l’inculpé a tenu à préciser que le véhicule est resté toute une journée chez son ami. Appelé à la barre pour donner sa version des faits, l’ancien collègue de l’accusé a déclaré : « Je n’ai rien à voir dans cette affaire. Je ne lui ai jamais
emprunté sa voiture. Je ne comprends pas pourquoi il me cite dans un procès qui ne me concerne ni de près ni de loin ».

Le procureur de la République a requis cinq ans de prison ferme estimant que toutes les preuves légales et matérielles sont formelles notamment en ce qui concerne l’intention de faire transférer cette importante somme d’argent vers l’étranger. Les avocats de la défense ont sollicité la relaxe pure et simple de leur client reprenant à leur compte la thèse du « complot et d’un coup monté de toutes pièces ».
Il convient de signaler que le prévenu a été également condamné à verser une amende d’un million de dinars au Trésor public au titre du préjudice matériel subi.

Redouane Hannachi

Mots-clés
Sur le même sujet
14oct. 2012

Transfert illégal de capitaux Un ancien cadre des douanes poursuivi

07mai 2015

Affaire Khalifa Bank Le procès reprend dimanche prochain

23févr. 2014

Détournement de 9 milliards DA à l’agence CPA d’El Harrach 12 ans de prison pour un ex-directeur

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.