jeudi 14 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Plus de 62 mille chèques en bois en 2016 Abonnez-vous au flux RSS des articles

05 déc. 2017
12:50
0 commentaire Le secteur public gros émetteur de chèques sans provisions

Dans son rapport annuel, la Banque d’Algérie note une nette augmentation des incidents de paiements évalués en 2016 à plus de 26, 3% en valeur et de 3, 9% en nombre.

 

La centrale des impayées enregistre pour  l’exercice de l’année une hausse de ce qu’il convient d’appeler les chèques en bois. Il est question de 64 699 chèques d’une valeur de plus de 99, 4 Milliards de dinars. Pendant ce temps, le nombre d’interdictions de chéquiers déclarées à la Banque d’Algérie reste toute de même élevé avec  un total de 7 437 à fin 2016 et ce, malgré une baisse de 12% par rapport à l’année antérieure.

Le même constat est fait pour les déclarations des chèques rejetés en télé-compensation pour défaut de provision soit, un nombre de 62 621 chèques  pour 2016. La centrale des impayés a toutefois été saisie pour 81% du total en augmentation par rapport à l’année précédente ou le taux de déclaration à cette même centrale était de l’ordre de 78, 9%. Les auteurs de ces chèques sans provision sont à 47, 9% des particuliers privés mais, le plus gros des émetteurs de chèques sans provisions, reste indéniablement le secteur public industriel et commercial qui se taille la part du lion avec 88, 2%.

La centrale des risques, en activité depuis le 15 septembre 2015 comptabilise 758 473 personnes physiques et morales. Le chevauchement entre l’ancienne et la nouvelle centrale regroupant les entreprises et ménages ne facilite pas encore l’établissement de l’historique exact des déclarations.    

A. M

Sur le même sujet
25janv. 2017

Chèques impayés : 62 267 incidents signalés en 2015

05janv. 2016

77% des chèques en bois, émanent des commerçants

18oct. 2017

Les banques publiques n’iront pas en bourse

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.