samedi 22 septembre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Urgent: Le procureur général de la cour d'Alger vient de l'annoncer
Mandat d'arrêt contre Khelil et trois membres de sa famille Abonnez-vous au flux RSS des articles

12 août 2013
15:31
1 commentaire Chakib Khelil

Le procureur général d’Alger, M.Zermati,  vient d’annoncer qu’un mandat d’arrêt international a été lancé contre Chekib Khelil, ex-ministre de l’Energie, ainsi que sa femme et ses deux enfants. 

Le procureur général anime, en ce moment-même, un point de presse au siège de la cour d'Alger. L'animateur de la conférence a également déclaré qu'il a été procédé au gel des avoirs et les biens de la famille Khelil et mise sous scellé de leurs biens immobiliers.   

L’ancien ministre est accusé d’avoir trompé dans affaires de corruptions dans le cadre de contrats internationaux signés par le groupe Sonatrach. 

Cette décision intervient quelques jours après les mandats d’arrêt internationaux lancés par Interpol contre neuf personnes également  impliquées dans les scandales de corruption à Sonatrach. 

Farid Bedjaoui figure parmi les neuf personnes recherchées par Interpol. Celui-ci est accusé d’avoir joué le rôle d’intermédiaire entre Sonatrach et la firme italienne Saipem.  Des responsables de cette société sont, en outre, accusé d’avoir versé des pots-de-vin à Farid Bejaoui afin d’obtenir de gros contrats en Algérie.

Les événements se sont accélérés ces derniers jours du côté italien notamment où la justice italienne qui, suite aux  déclarations de l’ancien président de Saipem Algérie a évalué le préjudice à sept contrats concernés par les pots de vin pour une valeur de huit milliards d'euros obtenus en contrepartie d’une commission  de 197 millions de dollars.

L’ancien premier responsable de Saipem en Algérie avait accablé Bedjaoui, dont le nom a beaucoup circulé comme intermédiaire dans ces affaires de corruption à grande échelle affirmant que ce dernier agissant pour le compte de Perle Partners  « m'a dit explicitement qu’il donnait de l'argent au ministre de l'Énergie Chakib Khelil » et que ces transactions bénéficiaient de la bénédiction du PDG d’ENI, Paolo Scaroni. 

Faouzia Ababsa

Mots-clés
Sur le même sujet
25janv. 2016

Le parquet de Milan rejette la requête de Sonatrach

12août 2013

Le procureur général de la cour d’Alger évoque les détails Chakib Khelil accusé d'association de malfaiteurs

18août 2013

Affaire Sonatrach 2 Pietro Varone reste en prison

Commentaires

12 Aoû 2013
le pro 17h25

bravo leconews, vous etes les premiers a donner l'info. impressionnant. bonne continuation

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.