samedi 22 septembre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Les services importés coûtent cher Abonnez-vous au flux RSS des articles

24 mars 2018
14:30
0 commentaire les dividendes de la Banque d'Algérie de 920 milliards de dinars

Selon les données de la Banque d’Algérie, le déficit de la balance des paiements s'est réduit de plus de 4 milliards de dollars en 2017.

 

Toutefois, il a été durant l’année 2017 une hausse des services payés en devises et des transferts des dividendes des entreprises étrangères activant en Algérie. Le déficit du poste des Services hors revenus des facteurs a ainsi augmenté de 764 millions de dollars entre 2016 et 2017. Il est le résultat de la diminution des exportations algériennes des services  qui avaient réduit de 344 millions de dollars  et de l’augmentation des importations des services  qui ont connu une hausse de 420 millions de dollars.

A titre d’exemple, les responsables de la Banque d’Algérie notent que 540 millions de dollars ont été déboursés en 2017 pour les services liés au bâtiment et travaux publics dont essentiellement les importations de services de l’Agence nationale des autoroutes (ANA).

Concernant le poste Revenus des facteurs, le déficit s'est creusé à 2,56 milliards de dollars en 2017 contre 1,57 milliard de dollars en 2016, en hausse de 985 millions de dollars. Le poste Revenus des facteurs comprend, entre autres, les bénéfices  rapatriés vers l'extérieur par les entreprises étrangères activant en Algérie, les bénéfices réalisés par les sociétés algériennes à l'étranger. Il eut donc un déficit résultant principalement de la hausse des transferts des dividendes des filiales et succursales des entreprises et institutions financières étrangères en Algérie ».

Quant aux transferts nets (sans contreparties) dont essentiellement les transferts des retraites et pensions vers l’Algérie, ils ont augmenté de près de 7% en passant à 3,01 milliards de dollars en 2017 contre 2,82 milliards de dollars en 2016. Au total, le déficit du Compte courant de la balance des paiements s’est alors réduit à 21,96 milliards de dollars en 2017 contre 26,22 milliards de dollars en 2016. L’excédent enregistré durant cette période  a été au bénéfice du Compte capital et opérations financières qui a affiché un excédent de 193 millions de dollars en 2017 contre un excédent de 188 millions de dollars en 2016. Il se compose d’opérations financières essentiellement des  investissements directs nets (entrants moins sortants) ainsi que les opérations de crédits à court, moyen et long termes entre résidents et non résidents.

            

 

               

               

L. Aizouni

Sur le même sujet
20févr. 2017

Le déficit commercial s’est rétréci en janvier 2017

23juil. 2017

Le déficit commercial baisse de 54%

04oct. 2015

Yassine Benadda, Economiste "L’endettement du pays est malheureusement inéluctable"

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.