jeudi 23 février 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

La fiscalité ordinaire sous pression Abonnez-vous au flux RSS des articles

28 mars 2016
15:17
0 commentaire Abdrrahmane Raouia.

Face à la chute drastique des recettes de la fiscalité pétrolière, la direction générale des impôts multiplie les actions afin de rationaliser au maximum les recettes de la fiscalité ordinaire qui ont dépassé les 3 000 milliards de dinars en 2015 et qui risquent d’être plus importantes pour l’année en cours. 

 

Pour y arriver, la direction des impôts veille à une application rigoureuse de la loi de Finances de cette année qui a introduit des ajustements dans les taux de quelques taxes.  Le directeur général des impôts Abderrahmane Raouia qui était aujourd’hui l’invité du forum du quotidien El Moudjahid a fait savoir que les recettes de la fiscalité ordinaire connaîtront une augmentation cette année. « Nos services font des efforts considérables pour recouvrir au mieux l’assiette fiscale disponible».

Mais, malgré cela, le déficit demeurera important dans le budget de l’Etat et pour y remédier, le DG des impôts a rappelé  que sa direction a mis en place le dispositif de la remise conditionnelle qui permis aux contribuables redevables vis-à-vis des impôts, de payer volontairement leurs retards et voir même la suppression des  pénalités qui est en vigueur jusqu'à décembre prochain. Ce dispositif vise non seulement l’assainissement de la situation des contribuables vis-à-vis de la direction des impôts, mais aussi de bancariser les sommes d’argent qui circulent dans l’informel.

M. Raouia qui a été avare en matière de chiffres de cette année, en termes d’évasion fiscale, et de l’opération de la remise conditionnelle volontaire s’est contenté d’indiquer que ses services veillent largement au bon déroulement de l’opération.

S’agissant de la vignette automobile, le DG des impôts a indiqué que sa commercialisation est prévue cette année pour le mois de mai au lieu d’avril. L’invité de forum a expliqué ce report par les augmentations du prix la vignette introduites dans la loi de Finances 2016 ce qui a poussé la DGI à retarder les commandes d’impression.

Par ailleurs, concernant une éventuelle évolution de régime fiscal dans les prochaines lois de Finances pour faire face à la crise, le DGI a souligné que cela relevait des prérogatives du législateur.   

Khelifa Litamine

Mots-clés
Sur le même sujet
30mars 2016

Impôts: 99% des recettes fiscales proviennent de 12 wilayas seulement

03août 2016

80.765 vignettes cédées sur les 158.450 pour Constantine

22sept. 2013

Redressement fiscal Il a atteint 67 milliards de dinars

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.