lundi 26 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

La BDL prépare deux produits islamiques Abonnez-vous au flux RSS des articles

28 mars 2017
16:29
0 commentaire Mohamed Krim, Pdg de la BDL

Deux nouveaux produits sans intérêts seront lancés au cours de ce semestre par la banque de développement local (BDL). Le premier portera sur des financements basé sur le principe d’El Mourbaha et l’autre sur l’épargne sous la forme d’un carnet.

 

Cette annonce a été faite par le Pdg de cette banque publique, Mohamed Krim, ce matin, lors de son passage à l’émission de « Dheif Essabah » de la chaine 1. Selon lui ces produits viennent pour répondre à une large demande de la société algérienne favorable pour des produits islamiques. Ainsi, une cellule de travail est installée afin de mettre en place le dispositif nécessaire. Pour rappel, le lancement de ce genre de produits chez les banques publiques est une instruction du gouvernement qui espère récolter un montant considérable des dépôts afin de bancariser l’argent qui circule dans l’informel.

L’invité de la radio a souligné aussi qu’un nouveau système information est validé depuis le 19 mars derniers et permet de faciliter plusieurs tâches pour les banquiers. Un système qui aura pour objectif de « mettre un terme à la bureaucratie puisque les opérations bancaires s’effectueront d’une manière automatiques ». Un système qui permettra aussi au client de bénéficier des mêmes avantages de son agence ou il est domicilié  pour toutes les agences de pays. 

Selon le Pdg de la BDL, il est prévu «  que ce système soit lié à toutes les banques de pays », ainsi il vise le développement du système bancaire algérien qui « s’oriente de plus en plus vers une vision commerciale », a explique encore M. Krim. Soulignant que ce système d'information a été suivie d’une nouvelle organisation qui met le client au cœur des préoccupations de la banque, en indiquant qu’actuellement «nous ne parlons plus au sujet directions régionales, mais sur les pôles commerciaux  de manière automatique sans aller à l'utilisation de papier par 152 agence ».

Ainsi, grâce à ce système, le traitement des dossiers des crédits est passé de 21 à 15 jours, alors qu’elle dépassait une période d’un mois auparavant. S’agissant du commerce extérieur, le Pdg de BDL a indiqué que l’exportateur pour avoir leur «Swift» dans un délai d’une heure, alors que l’utilisation du système de « Cache Pauling » permet aux grandes entreprises d’unifier leurs comptes à travers tout le territoire en un seul compte, ce qui leurs facilite la gestion de leurs obligations bancaires. 

Khelifa Litamine

Sur le même sujet
03mai 2016

BDL : un bénéfice de 7 milliards de dinars en 2015

23janv. 2014

Pour la modernisation de son système d’information La BDL choisit le progiciel SAB AT

06avril 2015

Une convention a mis fin au monopole d’Algérie Poste Les retraités peuvent percevoir leurs pensions à la BDL

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.