samedi 22 juillet 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

L'allocation forfaitaire suspendue Abonnez-vous au flux RSS des articles

30 avril 2017
11:05
0 commentaire Mme Meslem, ministre de la Solidarité

Une instruction du ministère de la solidarité a été adressée en juillet dernier aux différentes directions de l’Action sociale à travers le territoire pour bloquer l’octroi de l’allocation forfaitaire de solidarité (AFS) jusqu’à actualisation des listes.

 

Les bénéficiaires ne cessent de dénoncer une situation de blocage qui perdure et se regroupent par dizaines chaque jour devant les locaux de la DAS. Une pétition vient d’être lancée au niveau de Constantine par les concernés qui veulent faire entendre leurs voix et s’organiser au niveau national. Un raz-le bol affiché malgré les récentes déclarations de la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mounia Meslem  qui avait  affirmé  en mars, que l’ensemble des listes de personnes nécessiteuses ouvrant droit à ce type d’aide de l’Etat ont été respecté, ajoutant que des listes d’attente, communiquées récemment par les walis, sont en cours d’examen au niveau du ministère. Elle insistera également pour dire qu’"aucune mesure de suspension n’a été prise par le gouvernement et l’aide accordée à cette catégorie névralgique de la société sera maintenue le temps qu’il faut".

A noter que cette allocation de 3.000 dinars par mois a été mise en place en d'octobre 1994 en faveur des catégories sociales défavorisées, soit les populations inaptes au travail, et qui ne sont pas en mesure de bénéficier des opportunités génératrices de revenus qui sont ou seront induites par la relance de la croissance économique et par les dispositifs de promotion de l’emploi.

Selon les responsables au niveau de la DAS de Constantine, «cette décision a été prise pour faire subir à la liste des bénéficiaires un toilettage complet, dans le sens d'une actualisation et d'un assainissement ». Au niveau de la capitale de l’Est, on affirme que  la liste des bénéficiaires subit un renouvellement et des variations, selon le nombre des décès enregistrés et des nouveaux inscrits. Selon les derniers chiffres, avant l'arrêt de l'opération de renouvellement, le nombre des bénéficiaires à l'échelle de la wilaya de Constantine était de 18.896 personnes. Seules 20.700 personnes perçoivent cette indemnité à Oran et à l’échelle nationale, au dernier recensement de 2014, ils étaient 824.268 personnes démunies et inaptes au travail  qui avaient  bénéficié de l’allocation  en question.

Du coté des bénéficiaires, la grogne monte car le problème ne concerne pas seulement l'allocation elle-même, mais touche aussi le droit à la sécurité sociale. Car la carte de démuni donne droit à l'allocation en question mais surtout à l'établissement de la carte « Chifa » qui reste une couverture sociale, dont  ils sont privés actuellement. A noter que sur l’ensemble des bénéficiaires au plan national de l’AFS (72%) possèdent la carte Chifa. 

M.E.H

Sur le même sujet
11août 2016

Solidarité: Plus d’inscription à l’AFS

25mai 2014

Plan d’action du gouvernement Des engagements pour renforcer le volet social

04juil. 2012

Sécurité sociale Près de deux tiers de la population utilisent la carte Chifa

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.