mardi 17 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Généralisation du paiement électronique en Algérie
L’ABEF crée le GIE-monétique Abonnez-vous au flux RSS des articles

02 juin 2014
19:58
0 commentaire Siège du ministère des Finances

L'Association professionnelle des banques et établissements financiers (ABEF) a annoncé lundi dans un communiqué la création du Groupement d'intérêt économique de la monétique (GIE-monétique), dont la mission consiste à réguler le secteur de la monétique en Algérie.

 

La monétique s'est beaucoup développée ces dernières années, mais reste qu'à ses balbutiements en Algérie. Beaucoup reste à faire comparativement à ce qui se fait ailleurs. Le paiement par cash domine les transactions. Les cartes interbancaires sont utilisées uniquement pour les retraits et peu de commerces sont actuellement dotés de terminaux de paiement électroniques (TPE), tandis que les distributeurs automatiques de billets (DAB) sont rarement sollicités par les clients. A titre d’exemple, sur les 12 millions des détenteurs de comptes CCP, seuls 4 millions utilisent leur carte magnétique.

Afin de développer le secteur de la monétique en Algérie, des banquiers avaient plaidé pour la mise en place instance indépendante de supervision du système de paiement électronique. Une proposition qui a finalement écho, puisque l’ABEF, avec l’aval du ministère des Finances, a créé récemment cette instance, sous l’appellation du Groupement d'intérêt économique de la monétique (GIE-monétique).

« A l'issue des travaux de l'assemblée générale extraordinaire de l'ABEF, tenue le 2 juin 2014 à la résidence d'Etat Djenane El Mithak, le GIE-économie (groupement d'intérêt économique de la monétique) a été créé et son assemblée générale constitutive à été réunie », a indiqué l'ABEF dans son communiqué.

Le GIE-monétique « va permettre le pilotage de la stratégie de développement de la monétique visant la généralisation de l'usage de moyens de paiement moderne, dont la carte de paiement et le e-paiement », selon la même source qui précise que ce groupement aura pour « mission de réguler le secteur de la monétique en Algérie ». La Banque centrale qui est l'autorité monétaire, siégera dans le comité de direction pour veiller à la sécurité du système de la monétique, ajoute le même communiqué.

Le ministre des Finances, Mohamed Djellab, présent à cette réunion « a noté avec une grande satisfaction la création du GIE-monétique en tant qu'organe de régulation de l'activité monétique », en prenant acte de l'implication de la Banque d'Algérie dans la mise en œuvre de cette démarche. M. Dejallab a appelé à ce titre à la poursuite des efforts pour une modernisation des services et produits bancaires, comme condition indispensable pour l'amélioration de l'inclusion financière de l'Algérie.

Hamid.M

Sur le même sujet
02oct. 2014

Transport de voyageurs Des réservations par internet dès 2015

02nov. 2012

Paiement électronique : le projet de création d’une instance indépendante de supervision approuvé

06avril 2017

La Satim sera certifiée par MasterCard et Visa

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.