lundi 24 avril 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Marché algérien des Assurances
Evolution de 300% en 10 ans Abonnez-vous au flux RSS des articles

22 déc. 2013
19:59
0 commentaire Un secteur encore peu développé, mais à fort potentiel.

Le marché algérien des Assurances a connu une évolution de plus de 300% durant la dernière décennie, a indiqué, aujourd’hui, Youcef Benmicia, cadre dirigeant au niveau de la Compagnie Algérienne des Assurances (CAAT), estimant que ce marché dispose de tous les atouts pour poursuivre son évolution. 

 

S’exprimant lors d’une conférence, en marge de la troisième édition du Salon Expo-finances qui se tient au Palais des expositions, Pin Maritimes (Alger), M. Benmicia a souligné que le chiffre d’affaire du marché algérien des Assurances s’est multiplié par trois, passant de 32 milliards de dinars en 2003 à près de 100 milliards de dinars en 2012, soit une évolution d’environ 300% et une croissance moyenne annuelle de 13%.

Concernant l’année en cours, le dirigeant de la CAAT, a fait part d’une croissance de 17% au premier semestre 2013, estimant que celle-ci devrait atteindre les 20% d’ici la fin d’année, par rapport à l’année précédente. Selon lui, la branche des « assurances dommages » prédomine en Algérie. «Le marché algérien demeure caractérisé par la prédominance des assurances de dommages, principalement, l’automobile et le transport qui représentent 93% du chiffre d’affaires global de 2012, alors que les assurances de personnes ne représentent que 7% du volume global des primes», a-t-il précisé.

M. Benmicia a souligné, par ailleurs, que le secteur des Assurances, en Algérie est un marché ouvert, il compte 23 compagnies toutes catégories confondues, dont 13 pratiquent les assurances de dommages, 7 spécialisées en assurances de personnes, 2 spécialisées en assurances crédit et une seule compagnie de réassurance et d’autres sociétés sont en cours de constitutions. Toutes ces sociétés, a-t-il ajouté, sont toutes de droit algérien, même si les capitaux sont d’origines diverses. 

Selon notre interlocuteur, les sociétés publiques détiennent les deux tiers du marché global des Assurances, néanmoins la part du marché des compagnies privées a évolué avec un taux de croissance largement supérieur à celui des sociétés publiques. Le même responsable a, toutefois, regretté que la concurrence entre ces différentes sociétés (privées/publiques) est basé sur le prix et non pas sur la qualité de leurs produits d’assurance. «Le marché algérien des Assurances aurait pu se développer encore de 10% de plus, s’il n’y avait pas cette guerre de prix», a-t-il fait remarqué.

Pour conforter ce marché dans son évolution à long terme, le cadre de la CAAT a estimé que les principaux acteurs devraient mettre en commun leurs moyens, leur savoir faire et avoir la volonté de promouvoir et développer l’industrie des Assurances, notamment en instaurant une certaine discipline en matière de politique tarifaire.

Lahcene Brahmi

Sur le même sujet
30janv. 2014

Marché algérien des assurances Des compagnies étrangères intéressées

16avril 2012

87 milliards de dinars de chiffre d’affaires en 2011 A peine 6,7 milliards de dinars pour l’assurance des personnes

11juin 2014

Il a atteint 33,7 milliards de DA au 1er trimestre 2014 Algérie : hausse de 7% du chiffre d'affaires des assurances

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.