samedi 21 avril 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Changes : « déterminés par le marché » Abonnez-vous au flux RSS des articles

11 déc. 2017
14:55
0 commentaire Siège de la Banque d'Algérie

La Banque d'Algérie a adressé aujourd’hui aux banques une instruction portant organisation et fonctionnement du marché interbancaire des changes dans les opérations du commerce extérieur, devant entrer en vigueur dés le 2 janvier. 

 

Cette instruction a pour objet de préciser l’organisation et le fonctionnement du marché interbancaire des changes, les opérations de change au comptant, les opérations de change à terme de couverture du risque de change et les opérations de trésorerie devise.

Compartimentée en trois niveaux à savoir  le marché des changes au comptant (spot) sur lequel les intervenants réalisent les opérations de change au comptant, devises contre dinar, le compartiment du marché des changes à terme (forward) sur lequel les intervenants réalisent des opérations de couverture du risque de change et le compartiment du marché de trésorerie devise sur lequel les intervenants réalisent des opérations de prêts et emprunts en devises, le marché interbancaire dorénavant soumis à cette nouvelle instruction de la Banque d'Algérie annulera et remplacera, à partir du 2 janvier 2018, celle de décembre 1995. La Banque d’Algérie lâche prise sur la fixation des cours de change et les taux d’intérêt dorénavant « librement déterminés par le marché ». La Banque centrale précise que les opérations de change au comptant et à terme pour le compte de la clientèle doivent être adossées à des paiements entre des résidents et des non-résidents effectués en conformité avec la législation et la réglementation régissant le commerce extérieur et le change.

Pour ce qui concerne les opérations de change au comptant, les intermédiaires agréés sont autorisés à vendre aux banques non-résidentes la monnaie nationale contre des devises étrangères librement convertibles, à vendre des devises étrangères librement convertibles contre monnaie nationale détenue dans un compte en dinars convertibles et à acheter et à vendre des devises librement convertibles contre monnaie nationale. Pour les opérations de change à terme, les intermédiaires agréés sont autorisés à effectuer, pour leur propre compte ou pour le compte de leur clientèle, des opérations d’achat et de vente à terme de devises contre dinar. Ces opérations portent exclusivement sur la couverture du risque de changes liés aux opérations réalisées avec l’étranger. Seront concernés, les opérations d’importation d’intrants, de biens d’équipement et du perfectionnement actif et à l’exportation de biens. L’échéance du contrat de change à terme doit coïncider avec la date de fin de l’opération.

L'instruction explique que l’opération de change à terme est un contrat ferme entre deux parties, « qui permet de figer, au moment de la conclusion de l’opération, le cours de change d’une devise contre dinar, à une date future pour un montant défini lors de la conclusion du contrat ».

                                                                           

    

 

                

RN/APS

Sur le même sujet
08nov. 2017

Pertes de changes : bientôt une couverture

16mai 2016

Les voyageurs tenus de déclarer leurs devises dès le seuil de 1.000 euros

06avril 2016

Les bureaux de change réautorisés à échanger les devises: un petit pas dans la lutte contre l'informel

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.