lundi 23 janvier 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

«80 millions DA détournés des postes» Abonnez-vous au flux RSS des articles

18 déc. 2016
15:15
0 commentaire M. Abdenacer Sayah, DG d'Algérie Poste

Près de 6 millions de cartes TPE ont été distribuées par Algérie Poste depuis la mise en place du paiement en ligne. L'opération prévoit notamment la distribution, d'ici février 2017, de 10 millions de cartes, a indiqué Abdenacer Sayah, directeur général d’Algérie Poste.

 

L’invité du forum d’El Moudjahid, de cette matinée, a avancé un chiffre de 20 000 nouvelles demandes de cartes TPE enregistrées par jour. L’entreprise publique d’Algérie Poste, pour répondre à cette forte demande, introduit chaque jour plus d’un million de cartes Edahabia (la nouvelle carte de paiement électronique). Cette dernière permet, notamment d’effectuer divers transactions financières en ligne par le biais d’un compte CCP.

En effet, ce nouveau mode de paiement permet d'effectuer à distance, via internent, en toute sécurité et rapidité des opérations d'achat de biens et de services auprès des sites marchands des entreprises qui acceptent le paiement en ligne par cartes interbancaires (CIB), a expliqué M. Sayah. Pour un début, la majorité des transactions concernées porteront sur le paiement des factures d’eau, d’électricité et de téléphone, ainsi que l’achat de billets d’avion en attendant une généralisation vers d’autres web marchands.

Par ailleurs, le directeur général d’Algérie Poste confirme un chiffre de 900 distributeurs électriques opérationnels que compte l’entreprise au niveau du territoire national dont 600 ont été installés cette année.  Visiblement, le chiffre est dérisoire s’il est comparé au nombre global de bureaux de poste existants en Algérie estimé à 3600. M. Sayah, indique que ce nombre est appelé à être augmenter et assure avoir fixé l’objectif d’implanter, d’ici 2019, un distributeur électronique dans chaque Daïra.

S’agissant du volet courrier postal, le premier responsable d’Algérie Poste, affirme avoir mis en place un système de cartographie dédié au suivi de l’acheminement du courrier au niveau national et international. Un système qui est soutenu par le service Trace-mail, qui permet le suivi électronique du courrier en temps réel. Le service sera renforcé, en particulier, avec le passage d’Algérie Poste au mode de transactions en ligne. Selon M. Sayah, ceci donne la possibilité à ses clients de suivre l'acheminement de leur courrier sur son site web et de régler le problème des retards enregistrés au niveau de la distribution des courriers en papier et particulièrement concernant les factures.  Il s’agit certes, d’un pas en avant de la part d’Algérie Poste, qui pourrait soulager beaucoup de ses clients.  En revanche, ceci ne fait pas le bonheur des personnes âgées, celles qui ne s’y connaissent pas en l’utilisation du système électronique. La situation est devenue incommodante pour ces citoyens. Le directeur de cette entreprise publique, auquel nous avons posé la question, au sujet des retards accumulés et la perturbation dans la distribution du courrier postal, semblait ne pas avoir de réponse.

 M. Sayah a signalé, dans le sillage de sa conférence, qu’Algérie Poste accuse un déficit d’environs 5 millions de dinars en 2015. Afin d’y faire face, l’entreprise procédé, dit-il, à la réduction de ses dépenses et celle de la masse salariale. Ainsi, précise-t-il, « nous avons réduit le déficit de l’entreprise d’environs 4 à 5% en 2016». Pour terminer, le responsable d’Algérie Poste a évalué à environs de 80 millions de dinars le montant global de l’argent détourné de l’entreprise. Le chiffre avoisinait auparavant les 200 millions de dinars. 

Lynda Mellak  

Lynda Mellak

Sur le même sujet
06mars 2014

Algérie Poste 250 nouveaux bureaux pour 2014

15oct. 2016

Moins de 9 millions d’utilisateurs de cartes bancaires

11oct. 2016

Lancement du télépaiement avant la fin de l'année

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.