jeudi 14 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Infractions à la législation des changes entre 2010 et 2013
43 milliards de dinars de pertes Abonnez-vous au flux RSS des articles

04 sept. 2013
16:24
0 commentaire Transfert illicites de devises, un véritable casse-tête

La facture des importations algériennes étaient de près de 60 milliards de dollars en 2012.  Durant le premier semestre 2013, les importations ont dépassé la barre des 24 milliards de dollars. Des transferts illicites de devises ont été enregistrés. 

 

L’affaire du laboratoire français Sanofi Aventis Algérie en est la parfaite illustration et résume bien cette situation. Cet opérateur a été pris la main dans la poche en effectuant des transferts illicites de devises. Depuis, la Banque d’Algérie a décidé de renforcer les procédures de contrôle en renforçant le dispositif prudentiel.

Cette action s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la gestion des risques et du renforcement du contrôle interne par les banques et les établissements financiers, la promotion de l’inclusion financière et la mise en conformité du dispositif anti-blanchiment d’argent.

A ce titre, selon le rapport de la Banque d’Algérie dévoilé aujourd’hui, il a été relevé une légère baisse de 4%, par rapport à l’année 2011, en nombre d’infractions commises à l’occasion des transactions commerciales. Ainsi, les opérations de contrôle ont révélé 48 cas de non respect des normes réglementaires. Ces cas concernent aussi bien le secteur public que privé.

Suite à ces opérations de contrôle, des infractions de change ont été identifiées et les auteurs des délits débusqués. Ainsi, il a été décidé de l’interdiction de domiciliations bancaires à l’encontre de 277 opérateurs, et ce, entre 2007 et 2012. Les infractions à la législation des changes constatées par la Banque d’Algérie ont atteint 43 milliards de dinars entre 2010 et 2013.  

Mahmoud Chaal

Mots-clés
Sur le même sujet
05déc. 2017

Banques : les infractions sont toujours là

15août 2013

Délits liés au commerce extérieur 43 milliards de dinars d’infractions à la législation des changes

06août 2013

Transfert illicite des devises Le système bancaire, une passoire pour les fraudeurs

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.