lundi 23 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

30 milliards de dollars consommés en 2016 Abonnez-vous au flux RSS des articles

29 janv. 2017
15:21
0 commentaire Le Dinar en recul de 20%

Les réserves de change de l'Algérie ont baissé de 29,9 milliards de dollars en 2016 pour se stabiliser à 114,1 milliards dollars en décembre dernier. 

 

Le gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Loukal a indiqué ce matin en présentant le rapport de la banque d'Algérie sur l'activité économique et financière de pays pour l'année 2015 devant les députés de l'Assemblée nationale populaire (APN) que ce  niveau «garantit  à l’Algérie une position financière solide vers l’extérieur d’autant que sa dette extérieure ne dépasse pas les 3,3 milliards de dollars».

Expliquant la consommation de ces réserve au cours de l’année 2016, le gouverneur de la BA a affirmé que « parmi les 29,9 milliards, 25,6 milliards ont été déboursés dans les flux alors que 4,3 milliards de dollars ont été dépensés dans la reconversion des autres devises en dollars ». 

Les réserves de change de l'Algérie ont subi un recul de plus de 34,81 milliards de dollars passant de 178 milliards en fin de 2014, à 144 milliards fin de 2015, diminuant jusqu’au 114,1 milliards de dollars fin 2016.  Cette baisse est expliquée par le gouverneur par le recul des revenus des hydrocarbures de 19, 4 milliards de dollars avec un moyen des prix de 42,69 dollars, malgré l’augmentation des exportations les neufs premiers mois de l’année 2016. Alors que les importations ont atteint 37 milliards de dollars. 

L’effet, de la baisse des revenu des hydrocarbures a été très important sur l’équilibre des dépenses publiques qui ont subi en 2015 « un déficit record de 2621 milliards de dollars soit, 15% du PIB ». Le même rythme a été suivi en 2016, ce qui a imposé à l’autorité de faire appel au Fonds de régulation des recettes dès le début de l’année 2016 alors qu’il a atteint un niveau minimum de 740 milliards de dinars. 

S’agissant du taux de change de dinars, Loukal a signalé que la valeur du dinar a connu un recul de 20% par rapport au dollar en 2015 et de 3,6 %par rapport à l’euro. Par ailleurs, le dinar a subi une baisse au premier semestre 2,94% par rapport au dollar et 4,64% par rapport à l’euro. Dance cette conjoncture, le gouverneur de la BA a averti que si la banque d’Algérie joue sur le taux de change pour faire face au choque extérieur notamment en 2015, « cette situation a des limites et ne peut pas à elle seule supporter plus longtemps les conséquences de la baisse des revenus des hydrocarbures et les perturbations des marché».  Toutefois, il a signalé qu’au dernier semestre, le dinar a connu une stabilité importante, voir même une amélioration par rapport à l’euro. Le gouverneur a appelé de ce fait à l’urgence de diversifier l’économie nationale afin de garantir un bon niveau au dinar. 

Khelifa Litamine

Sur le même sujet
08sept. 2015

Tendances financières et monétaires de l'Algérie au 1er semestre Les ressources du FRR en baisse de 1714, 6 milliards DA

12avril 2017

Réserves de changes : 109 Mds de dollars en février

15déc. 2014

Lors de la présentation du rapport annuel de la Banque d’Algérie à l’APN Laksaci avertit quant à la vulnérabilité des finances

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.