dimanche 20 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Vienne: l'accord entre l'Opep et non Opep respecté Abonnez-vous au flux RSS des articles

22 janv. 2017
18:59
0 commentaire L’objectif fixé est de réduire de près de 1,8 mbj

Les pays producteurs de pétrole ont estimé aujourd’hui,  lors d'une réunion d'évaluation du comité de surveillance de l'Opep à Vienne, que l'accord de novembre était bien respecté et en bonne voie de parvenir à l'objectif fixé de réduction globale de 1,8 million de barils par jour. 

 

«Le respect des accords est excellent, c'est vraiment formidable», s'est félicité le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh, selon l'agence Bloomberg. Le ministre saoudien a dit espérer que tous les pays signataires atteindraient en février prochain leur objectif d'une réduction globale de 1,8 million de barils par jour et prédit un retour à la normale d'ici le milieu de l'année du niveau des stocks de pétrole disponibles sur le marché. M. Al-Faleh a souligné, par ailleurs, que «les producteurs avaient déjà diminué leur mise sur le marché de 1,5 million de barils par jour». Comme il a déclaré, à Abou Dhabi, que «le royaume avait réduit sa production au-dessous des 10 millions de bpj, soit au-dessous des 10 058 prévus par l’accord», rapporte le même média.

En fait, l’Algérie, l’Arabie saoudite et le Koweït ont réduit leur production au-delà des niveaux convenus lors de l’accord de l’Opep. Dans sa déclaration à la presse à son arrivée à Vienne, Noureddine  Boutarfa a indiqué que cette réunion sera consacrée aux différentes questions liées au système de monitoring mis en place, notamment «les sources, le planning, les délais et les systèmes d'alerte ».  «Il y aura également un indicateur sur les exportations lors de cette réunion», a-t-il affirmé, ajoutant qu'il s'agirait d'une information complémentaire «qui sera demandée aux pays. Nous allons aussi discuter pour que la question des exportations fasse partie des documents du monitoring », a déclaré le ministre.  M. Boutarfa a confirmé que l'Algérie avait réduit plus que son quota de baisse de production, soit plus de 50 000 barils par jour. La production pétrolière algérienne actuelle tourne autour de 1,027 million de barils par jour, a-t-il précisé Il a également ajouté qu'il est possible que l'accord ne soit pas reconduit..

Son homologue, le ministre koweïtien du Pétrole, Essam al-Marzouq a indiqué, de son côté, que la réduction de son pays pourrait être encore plus importante. Selon lui, le Koweït pourrait baisser sa production de 146 000 à 148 000.

La Russie a réduit, quant à elle, sa production de pétrole d'environ 100 000 barils par jour, a indiqué hier le ministre de l'Energie Alexandre Novak, qui doit participer à Vienne à une réunion du comité de surveillance des accords de réduction de l'offre conclus par l'Opep et ses partenaires. Le ministre de l’énergie russe, s'est également montré optimiste, disant que Moscou était «en avance sur ce qui était prévu et faisait de son mieux pour maximiser sa participation», rapporte Bloomberg.  «Actuellement, nous avons réduit la production en moyenne d'environ 100 000 barils par jour», a-t-il précisé.

Les membres de l’Opep et des pays pétroliers non-membres du Cartel ont conclu un accord le 10 décembre dernier afin de diminuer le plafond de production de pétrole de près de 1,8 million de barils par jour, permettant ainsi de réduire l’abondance du marché en pétrole après plus de deux années de prix bas. Pour rappel, le comité de monitoring devrait se réunir encore à trois reprises avant la prochaine réunion de l'Opep prévue en mai. Ainsi, il y aura une deuxième réunion du comité en février prochain.  Il est à signaler, également, que la proposition de constitution du Comité ministériel de suivi de l'accord Opep-non Opep est l'une des composantes de la proposition algérienne adoptée par ces derniers lors de la réunion de décembre dernier à Vienne.    Ce comité est composé de représentants de l'Algérie, du Koweït et du Venezuela et de deux représentants de pays non-Opep (Russie et Oman).

Lynda Mellak

Sur le même sujet
18mai 2017

Vers la prolongation de 9 mois de l’accord de l’OPEP

11mai 2017

Le Brent à près de 51 dollars jeudi à Londres

24juil. 2017

Pays exportateurs de pétrole: Une volonté de réduire davantage l'offre

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.