samedi 22 septembre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Sonatrach va produire son carburant en Italie Abonnez-vous au flux RSS des articles

16 janv. 2018
13:30
0 commentaire La raffinerie d'Alger sera mise en service avant décembre 2018

Pour pallier le problème de raffinage du brut et réduire de la facture de l’importation de carburants, le groupe Sonatrach va louer les équipements d’un raffineur italien pour procéder au raffinage du brut algérien sur place.

 

A travers ce procédé, le groupe Sonatrach compte produire à moindre coût  du carburant et soulager par conséquent la facture des importations du poids de ce produit qui revient à 2 milliards de dollars par an. Le contrat a été signé ce matin, à Tiguentourine ou, le PDG du groupe effectue une visite de terrain.

Le premier responsable du groupe a annoncé à l’occasion son plan d’action pour développer cette activité et créer les conditions de production adéquates. Lequel plan est articulé notamment autour de la réhabilitation des infrastructures existantes.  

Il s’agit en premier lieu de porter les capacités des raffineries existantes à 22 voir, 27 millions de tonnes par an. Une opération qui va couter 4,5 milliards de dollars à Sonatrach et dont bénéficiera la raffinerie  d’Alger, Arzew et de Skikda.

En ce qui concerne les projets de cette dernière, il est prévu que sa capacité de traitement de bitumes passe de 5 millions de tonnes par an traitera, après la rénovation de son complexe 980.000 tonnes de gasoil, 550.000 tonnes de fuel et 490.000 tonnes d’essence normale ainsi que 120.000 tonnes de bitumes. La raffinerie d’Arzew  qui traitait 2,5 millions de tonnes par an de pétrole brut saharien et 280.000 tonnes de pétrole importé sa capacité de traitement est déjà passée à 3,8 millions de tonnes par an. Quant à celle d’Alger, une fois mise en service, elle verra sa capacité de production en gasoil passer de 737.000 tonnes par an à 1,18 million de tonnes par an, ainsi qu'un doublement de la capacité de production de l'essence super avec une hausse conséquente des capacités de stockage de carburants. Il est prévu qu’elle entre en service à la fin de l’année en cours.

A propos des projets neufs, le PDG a annoncé que son Groupe comptait lancer au minimum deux (2) projets dans la pétrochimie.

 

                

A. Merabetti

Sur le même sujet
30juin 2012

Raffinage d’hydrocarbures Sonatrach veut augmenter et normaliser sa production

01juil. 2014

Grâce à la réhabilitation des raffineries de Skikda et d’Arzew L’Algérie cessera en 2015 l’importation du gasoil

06nov. 2012

Sonatrach remettra prochainement en marche trois de ses raffineries Baisse des importations de carburants dès 2013

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.