mardi 24 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le groupe table sur une production de 225 millions de TEP
Sonatrach s'attend à un redressement en 2018 Abonnez-vous au flux RSS des articles

06 juil. 2014
15:28
0 commentaire Le groupe prévoit 102 milliards de dollars d’investissement

La production des hydrocarbures de l'Algérie qui a enregistré un repli depuis 2010 va se redresser en 2018 pour atteindre les 225 millions de Tonne équivalent pétrole (TEP).

 

C’est ce que rapporte l’APS qui dit détenir l’information auprès du groupe. Lequel groupe envisage de faire passer de 195 millions de TEP en 2013 en termes de production primaire des hydrocarbures, à 225 millions en 2018. Un but que Sonatrach compte bien atteindre puisqu’il a été adopté dans son plan de développement à moyen terme (2014-2018). Un plan de développement pour lequel le groupe a déboursé 102 milliards de dollars d’investissement, dont 60% pour l’exploration et la production d’hydrocarbures.

C’est ainsi que Sonatrach va reprendre sa croissance, notamment après la mise en service de plusieurs projets pétroliers et gaziers avec les niveaux de production atteints avant 2010. Avec cette précision que la production pétrolière et gazière a chuté à 214 millions de TEP en 2010, 205 millions en 2011 et 194,5 en 2012

Les informateurs de l’Agence presse service précisent que la production du plus grand champ pétrolier du pays, Hassi Messaoud en l’occurrence qui fournit un tiers de la production pétrolière de la nation, sera maintenue grâce à des projets de récupération tertiaire et de boosting de production prévues à cet effet. Et pour améliorer la production un projet de rénovation du réseau de collecte est sur le point d’aboutir. Comme il est prévu la réalisation d’un projet de récupération de brut de 5%. Ce sont là des investissements passés sciemment sous silence par le groupe de l’aveu même de son PDG qui réagissait vers la fin du mois de juin aux critiques acerbes sur l’absence d’investissement dans la récupération.

Concernant la production gazière, le groupe table déjà sur une récupération supplémentaire de 400 milliards de m3 de gaz de Hassi R'mel grâce à des projets de compression de gaz qui vont augmenter la pression de ce mega gisement, en production depuis 1956.

Sonatrach prévoit par ailleurs, l'entrée en production du champ Tinhert (Illizi), qui va produire 14 millions de m3 de gaz en 2016. Elle est candidate au passage à 24 millions de m3/jour en 2017.

Toujours dans le cadre de la concrétisation de son plan de développement, le groupe pétrolier compte rendre opérationnel en partenariat avec GDF, le projet Touat (12 millions de m3/jour ) à Adrar et un autre à Timimoun avec Total, et dont la capacité atteindra 5 millions de m3/jour.

Sonatrach a d’autres projets dans son escarcelle. Il s’agit du projet Reggane nord (12 millions de m3 de gaz /jour) qui sera développé avec l'espagnol Repsol, l'Allemnad RWE-DEA et l'italien Edison. Il sera mis en service en 2017.

Il faut rappeler que de 1964 à 2013, l'Algérie a produit 6,898 milliards de TEP d'hydrocarbures, dont 3,930 milliards de TEP de gaz naturel, 2,165 milliards de Tep de pétrole brut, 577 millions de Tep de condensât et 225 millions de Tep de GPL. 

F.A/APS

Sur le même sujet
23févr. 2015

Bilan du secteur de l'énergie Croissance en hausse dans les hydrocarbures en 2014

03sept. 2016

Carburants: Sonatrach économise 710 millions de dollars

28mai 2012

Energie Sonatrach prévoit d'investir plus de 68 milliards de dollars à l'orée de 2016

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.