lundi 11 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Sonatrach règle son litige avec TechnipFMC Abonnez-vous au flux RSS des articles

05 juin 2017
16:36
0 commentaire Sonatrach a résilié en 2015 ce marché de plus de 900 millions de dollars

Le groupe Sonatrach et la société d'ingénierie pétrolière et gazière TechnipFMC ont annoncé lundi le règlement définitif de leur litige lié aux travaux de réhabilitation de la raffinerie d'Alger, a indiqué Sonatrach dans un communiqué.

 

"Sonatrach et TechnipFMC ont décidé de régler de manière complète et définitive tous les différends relatifs à la résiliation du contrat de réhabilitation de la raffinerie d'Alger, et de mettre fin immédiatement à la procédure d'arbitrage", lit-on dans le communiqué. Sonatrach "a exprimé sa satisfaction d'être parvenu à un accord définitif qui met un terme à un contentieux préjudiciable aux deux entreprises", note le groupe pétrolier national.

Pour sa part, le président exécutif de TechnipFMC, Thierry Pilenko, a déclaré "être très heureux d'être parvenu au règlement final et amiable du litige". Cet accord, a-t-il poursuivi, "est satisfaisant pour les deux parties et nous permet, désormais, de regarder ensemble vers l'avenir". "Sonatrach et TechnipFMC ont décidé de régler de manière complète et définitive tous les différends relatifs à la résiliation du contrat de réhabilitation de la raffinerie d'Alger et de mettre fin immédiatement à la procédure d'arbitrage", écrit dans un communiqué TechnipFMC.

Cette réconciliation pourrait permettre à TechnipFMC, né en janvier 2017 de la fusion entre Technip et l'américain FMC Technologies, de repartir sur de nouvelles bases en Algérie alors que le pays veut accroître ses capacités de raffinage pour augmenter ses revenus, pénalisés ces dernières années par la baisse des cours du pétrole.

La compagnie nationale algérienne avait résilié en 2015 ce marché de plus de 900 millions de dollars obtenu en 2010 par le groupe français d'ingénierie parapétrolière Technip, les deux parties s'opposant sur l'ampleur des travaux à réaliser.

Pour rappel, la raffinerie de Sidi R'zine d'Alger, une fois remise en service, devrait voir sa capacité de production en gasoil passer de 737.000 tonnes/an à 1,18 million de tonnes/an ainsi qu'un doublement de la capacité de production de l'essence super avec une hausse conséquente des capacités de stockage de carburants. 

N.I

Sur le même sujet
05juin 2017

Le conflit entre Sonatrach et TechnipFMC "définitivement réglé"

21juin 2015

Le français a été chargé de réhabiliter la raffinerie de Baraki Rupture de contrat entre Sonatrach et Technip

10sept. 2015

Reprise des travaux de réhabilitation de la raffinerie d’Alger Samsung donne son accord de principe à Sonatrach

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.