samedi 22 juillet 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Sonatrach augmentera sa production de 14% Abonnez-vous au flux RSS des articles

02 avril 2017
09:20
0 commentaire Farid Djettout, directeur de la division association

La compagnie nationale des hydrocarbures a choisi de se tourner l’exploration en offshore. Selon le directeur de la division association, Farid Djettou, ce choix est motivé par le grand potentiel que peut résorber les réserves off short algérien. 

 

L’Econews : Quelles sont les perspectives de l’exploration de la Sonatrach à court termes ?

Farid Djettou : La stratégie de Sonatrach est basée sur la poursuite de forage d’une manière ascendante. Dans ce sens nous avons choisi de faire deux types de sismique en deux 2D et en 3D. Pour le premier nous avons réalisé 10 000 Km et le second 23 000 Km. Nos puits de forages se situent autour des anciens champs dans un souci de synergie entre les projets et diminuer le budget de développement. Toutefois nous continuons à explorer dans les zones frontalières mais pour une exploitation ultérieure. Mais pour l’instant on se base sur les forages à côté des installations existantes.

Nous avons réservé un montant de 9 milliards de dollars pour l’exploration entre 2017 et 2021 et cela soit pour l’offshore ou l’in short. Notre objectif est d’atteindre 230 millions de TEP d’ici 2021, avec une exploration de 1300 puits.  

Quelles sont vos objectifs concernant la production ?

Je viens d’expliquer que des efforts permanents sont fournis par la Sonatrach dans l’exploration malgré l’incertitude. 70% de ces forages sont assurés par les fonds propres de la compagnie. Notre objectif est d’atteindre un niveau de production qui dépasse 230 TEP en 2021. Pour la production de pétrole brut, nous prévoyons d’augmenter notre production de 14% en 2019 par rapport à celle de 2016 et atteindre les 10 millions de TEP l’année prochaine et cela grâce aux contrats de partenariat qu’a signés Sonatrach.    

Où en êtes-vous actuellement avec le forage offshore ?

Pour le offshore, nous avons identifié les prospectes à forer. Nous avons fait les tests sismiques nécessaires ainsi que le Ronking. Donc nous savons où aller lors du forage du premier puits. 100 000 Km carré ont fait l’objet d’études.  Elles indiquent que les réserves sont importantes. Il faut savoir que le forage en offshore coute 150 millions de dollars en moyenne, et nous sommes en négociations avec des entreprises afin de réaliser ce forage.

Comment expliquez-vous qu’en pleine de crise d’investissement la Sonatrach s’aventure en offshore ?

L’offshore algérien n’est pas exploré, et le potentiel est très important. Si nous ne l’exploitons pas qui va le faire à notre place ? Et jusqu'à présent nous sommes entrain de négocier pour partager le risque et le diminuer avec nos partenaires. Le potentiel c’est le forage qu’il nous le dira, même si nous avons des estimations ?

C’est un investissement très risqué…

L’exploration est un métier à risque, mais il faut le prendre pour valoriser davantage l’offshore. Ce se fait en Lybie et en Tunisie. Alors, pourquoi pas en Algérie ?

Pourquoi avoir augmenté autant la production ou moment où l’Opep exige des diminutions ?

L’Algérie a pris un engagement avec l’OPEP et le respecte toujours, il faut être clair.  Nous avons un potentiel important à explorer nos réserves et nous les gardons pour les générations futures, voir quand les accords de l’OPEP changeront. Car les prix sont cycliques, et avec la baisse des investissements  l’offre aussi va diminuer, et les prix vont augmenter. Même le schiste américain est tributaire d’un prix important, donc il ne peut pas influencer les cours actuels. 

Khelifa Litamine

Sur le même sujet
11juil. 2012

Selon le P-DG de Sonatrach Le niveau des réserves conventionnelles de l’Algérie "modeste" mais pas "pessimiste"

15juil. 2014

Exploration du pétrole en offshore en Algérie Les premiers forages à Bejaïa et Oran

07déc. 2014

En dépit de la baisse des prix du pétrole Sonatrach maintient son plan d’investissement

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.