mardi 22 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Pétrole : La Russie invite les USA à soutenir l’Opep Abonnez-vous au flux RSS des articles

12 avril 2017
21:05
0 commentaire Les accords d'Alger ont fait remonter les prix à 55 dollars le baril

C’est du moins, l’avis de l’ancien ministre de l’énergie russe, Igor Yusufov qui, en invitant les Etats à se joindre aux efforts de l’Opap considère qu’une offre excédentaire de pétrole pourrait aussi endommager les gains les compagnies pétrolières. 

 

"Peut-être que je vais étonner certains observateurs, mais je propose non seulement de continuer à réduire la production au moins jusqu'à  la fin de l'année, mais aussi d'inviter les Etats-Unis à des discussions  sur des approvisionnements coordonnés en pétrole", avait soutenu ce responsable russe et spécialiste des questions énergétiques.

La surproduction américaine dopée par la reprise effrénée du gaz de schiste devant faire monter la production mondiale de près de un million de baril par jour ce qui va se répercuter par un effondrement certain des cours malgré les efforts consentis par les membres de l’OPEP soutenus par la Russie ne serait dans l’intérêt de personne. Outre, l’impact négatif sur les revenus des pays exportateurs les compagnies pétrolières pourraient aussi voir leurs gains altérés, "les Etats-Unis sont intéressés de vendre leur production du schiste à un bon prix ce qui ne peut être garanti dans le cas d’un excédent d’offre incontrôlé sur les marchés" explique l’expert russe. Une coupe de production soutiendra les prix et protègera les revenus des compagnies pétrolières.  Il faut dire que les accords d’Alger conclu en décembre dernier, avait réussi à faire remonter les prix jusqu'à 55 dollars d’où la nécessité pour les membres de l’OPEP restés soudés autour de cette démarche d’envisager une reconduction de ces accords jusqu’à la fin de l’année, eu égard aux capacités de production américaine il devient urgent que les USA suivent pour au moins garder les prix dans la fourchette des 50-55 dollars le baril et d’éviter l’effondrement qui ne serait comme souligné par l’expert russe dans l’intérêt de personne.

La Russie mène actuellement des consultations avec ses compagnies pétrolières sur l’opportunité de renouveler cet accord avec l’Opep surtout qu’à la clé, une hausse de 10 dollars pour le baril de pétrole générerait environ 35 milliards de dollars supplémentaires au budget fédéral russe et 13 autres milliards de dollars aux compagnies pétrolières russes.  

 

               

                 

L.Aizouni

Mots-clés
Sur le même sujet
24juil. 2017

Pays exportateurs de pétrole: Une volonté de réduire davantage l'offre

03janv. 2016

Prix du baril dans la boule cristal

06déc. 2016

Le prix du baril continu sa progression

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.